Le chronoviseur ? non ce n’est pas de la Science Fiction

Le chronoviseur ? non ce n’est pas de la Science Fiction… Paru chez Albin Michel, en février, ce dernier ouvrage du père François Brune traite du chronoviseur, une sorte de machine à remonter le temps et surtout à enregistrer les événements  du passé.

MystereVatican

Cet appareil fantastique  a été inventé et mis au point par des physiciens du Vatican, dirigés par le Père Bénédictin Ernetti Pellegrino dans les années 60.

Nous vous présentons sur ce sujet des photos et un article paru en 1975, extraits de nos documents.

Tout d’abord, voici le Père Ernetti Pellegrino

EmettiPellegrino1

EmettiPellegrino2

Comment se fait-il qu’une invention d’une telle importance – peut-être la plus grande découverte de notre époque – soit aussi mal connue ?

La vérité fait – elle peur ? Est-ce la principale raison qui fait que ce chronoviseur soit rélégué au plus profond des sous sols à Rome ?

Basé sur les principes mêmes de la physique quantique, cet appareil permettait de filmer avec sons et images toutes les scènes du passé.

La revue  » L’heure d’ëtre  » en Novembre 1972 publiait à ce sujet un article de Vicenzo Maddoloni qui fut repris en 1975 par la revue  » Vues Nouvelles  » dans son n° 2 de Janvier.

Dans son numéro de Janvier / Février 2001, Le NET-Journal publiait, en allemand un article intitulé  » Prof. Pellegrino Ernettis Zeitmaschine – die sensationellste Entdeckung der Neuzeit ? « 

Le Père François Brune qui a connu le Père Pellegrino publie l’enquête qu’il a menée sur place pour tenter d’élucider ce mystère que certains voudraient oublier à jamais.

Le père Pellegrino était physicien, musicologue, spécialiste de l’étude des chants polyphoniques qui vont de l’antiquité jusqu’au XIII ème siècle.

A-t-il, comme certains le disent, été aidé dans ses travaux par Enrico Fermi, Werner Von Braun ?

Même si les détails techniques sont rares, rien ne nous empêche de réfléchir sur cette invention surprenante, à la lumière des travaux de Kenneth Ring, Ruppert Sheldrake, David Bohm, Karl Pribram et Boris Iskakov etc.

(voir une de nos dernières pages) « Allier la Science et la Religion  » de Boris Iskakov

Voici dans sa traduction française présentée par « Vues Nouvelles » l’article du 2 mai 1972 de  » La Domenica del Corriere  » .

Decouverte1

Decouverte2

Decouverte3

Decouverte4

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :