Piratage + analyse – Boîtes mails du Pentagone piratées

Note SM: il est évident qu’il faut faire preuve de discernement pour l’ensemble des articles, mais a fortiori pour les rapports mainstream qui donnent seulement l’information qui veulent bien nous donner. Les informations peuvent être biaisées.

En toute logique ici-bas, les rapports destinées aux esclaves sortent l’ennemi historique “russe” du chapeau. Toutefois, il est fort probable que l’attaque proviennent bien de la-bas, mais à des fins positives depuis notre position. (vous pouvez remplacer dans l’article le mot “russe” par “les réseaux de résistance”).

Il peut s’agir d’un acte isolé, mais au vu de la répétition des piratages d’envergures, des événements dans le monde et du contexte actuel, il peut s’agir aussi ici d’une action de la résistance (alliance de l’Est, brics etc) puisque depuis quelques mois, celle-ci mène des piratages de grande envergure pour récolter des données qui viendront compléter le largage d’informations qui seront exposées au public, le moment venu.

Ce genre d’actions qui passent quasi-inaperçues aux yeux du grand public sont menées tous les jours et fragilisent la cabale.

Souvenez-vous, il y a 1 mois, les médias et les officiels ont largement abaissé le nombre de données dérobées dans divers secteurs du gouvernement américain, suite à un piratage. Les attaques sont aussi menées contre le secteur bancaire (NYSE, JP Morgan etc).

Voir:

“Piratage six fois plus vaste que ce qui avait d’abord été estimé”

http://sputniknews.com/us/20150709/1024429716.html

Les piratages deviendront de plus en fréquents, soyez-en sur. La résistance qui s’est constituée en  face de la cabale est très puissante (en termes de technologie et de nombre, ce n’est pas la première fois qu’elle met à genoux des départements du gouvernement), et ce n’est pas un hasard si aujourd’hui, chacun de nous avons accès à tant d’informations, fuites, divulgations etc. Cela est permis grâce à la poussée continuelle depuis ces dernières années.

Pour terminer de nouveau sur une note positive, au regard des informations qui affluent, des progrès importants réalisés jusqu’à ce jour, il peut désormais être dit avec certitude que notre victoire est désormais inévitable et qu’il n’y aura pas de 3e Guerre Mondiale, de fin du monde (créer par la machine de la peur) ni de mise en place définitive du projet “Nouvel ordre mondial”. Ils ne réussiront pas  achever le projet, le puzzle. Ils sont noyés, mais avec leur arrogance légendaire, ils se battront jusqu’au bout et n’abdiqueront pas.

Nous sommes dans la phase finale.

La peur a changé de camps depuis quelque temps. Nous sommes dans la poussée finale, malgré ce que l’on peut vous montrer et abreuver dans les différents médias contrôlés et financés par les voyous ( la télévision, outil puissant de contrôle, focalise continuellement votre attention dans le négatif pour faire perdurer ce négatif ambiant et tenace car nous nous nous agrippons à lui).

Terreur, peur et pleurniche continuelle, servit par la télé

*****************

Etats-Unis : les boîtes mails du Pentagone piratées par des hackers russes (version mainstream)

Posté le 7 août 2015

Une cyberattaque très sophistiquée a visé fin juillet les boîtes mails non confidentielles de près de 4 000 civils et militaires travaillant pour l’état-major interarmées des Etats-Unis. Le Pentagone se refuse à tout commentaire.

Etats-Unis : les boîtes mails du Pentagone piratées par des hackers russes
AFP – Etats-Unis : les boîtes mails du Pentagone piratées par des hackers russes

Le Pentagone, situé dans l’Etat de Virginie, renferme le quartier général du département de la Défense américaine. Autant dire que la cyberattaque dont il a été victime fin juillet est un très mauvais coup de pub. La date précise n’est pas connue, mais selon les informations de la chaîne NBC, qui a révélé l’affaire jeudi 6 août, elle aurait eu lieu aux alentours du 25 juillet par des hackers russes.

Les hackers visaient 4 000 civils et militaires

Cette cyberattaque, qualifiée de «  sophistiquée » par un responsable américain, visait quelque 4 000 civils et militaires travaillant au sein du ministère de la Défense américaine. Même si  les boîtes mails visées n’étaient pas confidentielles, le Pentagone a était contraint de mettre le système hors-circuit pour mener l’enquête. Selon les sources de la chaîne NBC, cette attaque automatisée a permis de collecter les informations dérobées en moins d’une minute et de les diffuser sur Internet.

« Sans doute le fait d’un Etat »

Le lieutenant- colonel Valerie Henderson, l’une des porte-paroles du Pentagone, indique que « pour des raisons de sécurité opérationnelle nous ne commentons jamais les cybers incidents ou attaques contre nos réseaux. » Cependant, sans accusé explicitement Moscou, certains responsables évoquent un niveau de sophistication tel que l’attaque est sans doute « le fait d’un Etat ». De plus, l’affaire intervient dans un contexte de tensions entre la Russie et le monde occidentale.

La menace Russe et Chinoise toujours plus importante

Ce genre de piratage n’est pas une première pour le Pentagone. Déjà, le 23 avril dernier, le secrétaire à la défense Ash Carter révélait que des pirates informatiques avaient infiltré les réseaux de communication « il y a quelques temps cette année ». Il avait ajouté, à l’époque, que « cet accès non autorisé est préoccupant » et illustre « la montée de la menace des cyberattaques en provenance de Russie et de Chine ». Avant de rassurer : « Une équipe de champions de la réplique à ce type d’incidents font la chasse aux intrus »…

Source: https://fr.news.yahoo.com/etats-unis-boites-mails-pentagone-piratees-hackers-russes-073018564.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s