« Lundi noir » à la Bourse de Shanghaï et mauvais réveil pour les Bourses européennes

Après avoir perdu 11 % la semaine dernière, la place financière chinoise chutait encore de plus de 8 % en séance, entraînant les autres marchés asiatiques.
Après avoir perdu 11 % la semaine dernière, la place financière chinoise chutait encore de plus de 8 % en séance, entraînant les autres marchés asiatiques.

La Bourse de Shanghaï a connu une nouvelle journée noire, lundi 24 août, perdant jusqu’à plus de 9 % en séance et clôturant en baisse de 8,5 %, provoquant d’importantes secousses sur les marchés financiers mondiaux.

La place financière chinoise, qui avait perdu plus de 11 % de sa valeur la semaine dernière, a commencé la dernière semaine d’août sur un nouveau dérapage. Quelques heures avant la clôture, elle perdait encore 8,7 %, effaçant tous les gains enregistrés depuis le début de l’année. La Bourse de Shenzhen, la deuxième en Chine, a quant à elle chuté de 7,61 %. L’agence de presse officielle Chine nouvelle n’a pss hésité à parler d’un « lundi noir ».

Permalien de l'image intégrée

Le Nikkei japonais a connu une chute des cours.
Le Nikkei japonais a connu une chute des cours. YUYA SHINO / REUTERS

Les Bourses européennes ouvrent en forte baisse

Shanghaï a entraîné dans sa chute nombre de places boursières mondiales. En Asie :

  • La Bourse de Tokyo a clôturé à – 4,61 %, son cinquième jour consécutif de recul et sa pire chute sur une journée depuis juin 2013.
  • La tendance était identique à Hongkong ou à Taipei, où le principal indice taïwanais a connu sa pire chute en séance jamais enregistrée avec −7 %.

Les principales places boursières européennes ont elles aussi ouvert en forte baisse :

  • La Bourse de Paris reculait de 3,57 % à l’ouverture.
  • A Francfort, le DAX perdait 3,15 %, plongeant sous la barre des 10 000 points pour la première fois depuis la mi-janvier
  • La Bourse de Londres chutait de près de 3 % à l’ouverture.

Les matières premières ne sont pas épargnées : les cours du pétrole se sont repliés, évoluant sous 40 dollars le baril à des niveaux plus vus depuis six ans.

Le ralentissement de l’économie chinoise, les turbulences sur ses places financières, la dévaluation du yuan il y a près de deux semaines et les mauvaises nouvelles économiques qui se succèdent continuent de perturber les marchés à travers le monde. On attend désormais la réaction des autorités chinoises, dont les mesures de stimulation pourraient freiner le ralentissement.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/08/24/la-bourse-de-shanghai-entraine-les-places-asiatiques-dans-sa-chute_4734743_1656941.html#Z0fVFzEUyIg63Bgv.99

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s