L’ITALIE SUSPEND À SON TOUR LES ACCORDS DE SCHENGEN.

La crise des réfugiés en Europe prend un tour dramatique, après la mort de Schengen par l’Allemagne, Bloomberg annonce que la province italienne de Bolzano, en partenariat avec la Bavière, suspend « temporairement » elle aussi les accords de Schengen. La frontière italo-autrichienne est donc désormais close, les trains suspendus.

L’Autriche est donc totalement isolée, ce qui risque de poser un énorme problème dans ce pays. Depuis hier le trafic ferroviaire y est totalement arrêté.

L’appel d’air lancé par Merkel créé la zizanie dans toute l’Union Européenne (qui n’a plus rien d’unie), ainsi la Hongrie ferme sa frontière en la barricadant, et ce soir, c’est au tour de la République Tchèque d’annoncer qu’elle rétablit de suite les contrôles à ses frontières.

Cette « invitation » des réfugiés par l’Allemagne a de graves conséquences, les renseignements militaires français annonçant 1 millions de migrants prêts à passer la « belle bleue » depuis la Libye.

Grâce aux écoutes et aux satellites, le renseignement militaire français connaît exactement la situation des migrants parqués en Libye.

«De 800 000 à un million de migrants sont prêts à partir de l’autre rive de la Méditerranée» pour gagner l’Europe. Cette assertion ne vient pas de quelque source obscure ou invérifiable, mais bien de l’un des hommes chargés de renseigner au jour le jour les autorités militaires et civiles françaises : le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe Gomart, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) chargée de recueillir toutes les informations imaginables susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire. L’officier général a tenu ces propos en ouverture du colloque Geoint, qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers. Un très discret centre d’expertise

La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, a inauguré le 19 janvier dernier un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées). Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc.). C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en Méditerranée Eunavfor Med, lancée en mai dernier.

——————

chtiglobe

Une réflexion au sujet de « L’ITALIE SUSPEND À SON TOUR LES ACCORDS DE SCHENGEN. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s