Un remède interne propre à l’organisme qui détruit le cancer… !

Nous en avons déjà parlé dans cet article et dans celui là, Merlin nous fait un compte rendu complet de ce que nous savons sur ces médecins décédés dans la fleur de l’âge. Souvenez vous quand nous disions que: « ceux qui contrôlent les semences, contrôlent la nourriture » et « ceux qui contrôlent les médicaments, contrôlent la santé », il en est de même avec les banques qui ont le contrôle de l’argent. Prenons ces informations, avec la prudence qui s’impose, puisque ces malheureux médecins ne sont plus là pour défendre leur découverte, faisons semblant de croire que ce sont d’affreux charlatans pour qui les vies humaines n’ont de prix, que d’après les zéros qu’ils pouvaient engranger sur leurs comptes en banque. Bien sûr, on ne parlera pas des bénéfices des vertueux Big-Pharma qui, comme nous le savons tous, n’ont qu’un seul intérêt, notre

mauvaise
santé garante de la leur…..

Qu’arriverait-il si un traitement simple pouvait inverser toutes les formes de cancer sans radiothérapie, sans chimiothérapies ou chirurgie ? Qu’en serait-il s’il s’agissait d’une substance naturelle non brevetable produite par le corps humain lui-même et qui pourrait être administrée pour stimuler le système immunitaire à un degré tel que cette substance pourrait éradiquer le cancer sans effets secondaires ?
Le GcMAF le remède interne propre à l’organisme qui détruit le cancer… ! TOUTES les personnes en bonne santé en ont.
142 éminents scientifiques ont publié des articles de recherche sur le GcMAF ne serait-ce qu’à la United States National Library of Medicine (NLM, bibliothèque américaine de médecine).
La mafia médicale américaine éliminerait-t-elle des médecins alternatifs qui utilisent de véritables traitements non approuvés par le FDA ?
Quel est le rapport entre l’autisme et le cancer ? Deux médecins de renommée internationale ont pu perdre la vie parce qu’ils connaissaient le lien entre ces deux maladies.
Le Dr Jeffrey Bradstreet,M.D., spécialiste de l’autisme, et le Dr Nicholas Gonzalez, M.D., spécialiste du cancer, tous deux partisans des médecines alternatives. Ils ont pu voir la vérité et étaient prêts à sortir du modèle médical standard allopathique pour le traitement du cancer et de l’autisme. Tous deux étaient de véritables pionniers dans leurs domaines respectifs et tous deux sont récemment décédés ou ont peut-être été tués en raison de leurs traitements couronnés de succès des malades, des personnes en souffrance et des mourants.
Le décès du Dr Bradstreet…

Le 19 juin 2015, le Dr Bradstreet se serait lui-même tiré une balle dans la poitrine après que ses bureaux aient été perquisitionnés par des agents de la FDA américaine et de l’état de Géorgie chargés d’appliquer la loi. Trois jours avant son décès, ces agents ont effectué une perquisition pour recueillir des informations sur l’utilisation du GcMAF chez des patients autistes de sa clinique.

Le GcMAF est en effet très prometteur dans le traitement de différentes maladies, dont le cancer, l’autisme, la fatigue chronique et peut-être la maladie de Parkinson.

Lorsque les agents de l’USFDA et de la Géorgie ont perquisitionné la clinique du Dr Bradstreet, ils avaient un ordre du jour très précis- ils devaient trouver tout ce qui concernait le GcMAF. Le mandat de perquisition précisait entre autres que les agents devaient rassembler toutes les composantes (globulines) du facteur d’activation des macrophages (GcMAF), les GCG globulines et/ ou autre produits ou substances constitutives de ces médicaments considérés comme des médicaments étiquetés erronément en vertu du « Federal Food,Drug and Cosmetic Act ».

Ces agents devaient recueillir, sous quelque forme que ce soit, tous les dossiers ayant trait à l’utilisation du GcMAF. Cela comprenait aussi les dossiers des patients.

Le GcMAF est une substance produite par le corps humain…

Le GcMAF n’est pas un médicament, mais bien une substance naturelle produite par le corps humain. Le GcMAF a été produit en Europe, et le Dr Bradstreet l’utilisait avec ses patients. Il a réalisé des expériences cliniques dont les résultats ont été publiés dans des revues médicales scientifiques.

Des recherches médicales sont également en cours sur le GcMAF pour le traitement des personnes en phase terminale de cancer. Les résultats sont très prometteurs.

Décès du Dr Gonzalez…

Le Dr Nicholas Gonzalez est décédé le 28 juillet 2015. On a attribué son décès à une crise cardiaque. Au moment où nous écrivons ces lignes, les résultats de l’autopsie n’ont pas encore été publiés. Il avait cependant été signalé être en bonne santé.

Est-ce qu’un homme en pleine santé qui savait comment l’alimentation pouvait être utilisée pour prévenir, enrayer ou guérir la maladie, serait susceptible de faire une crise cardiaque ? – Cette crise cardiaque était-elle un phénomène naturel, ou aurait-elle pu être causée par un facteur extérieur ?

En 1975, un témoignage qui fut présenté devant le Congrès américain faisait état d’une arme qui aurait été mise au point pour atteindre une victime à son insu, introduisant dans le corps une substance pratiquement indétectable susceptible de provoquer une attaque cardiaque. La victime serait tuée sans les preuves habituelles d’un assassinat.

Combien d’armes encore plus sophistiquées n’ont-elles pas été développées ces 40 dernières années avant le présent témoignage ? Existe-t-il de nouveaux procédés pour faire taire définitivement les médecins qui se retrouvent seuls en dehors de la médecine traditionnelle et qui ne peuvent plus se taire sur les vérités qu’ils ont découvertes ?

Le décès de ces deux médecins alternatifs très connus relève-t-il de coïncidences ?

Nous dit-on la vérité ? Y a-t-il un lien entre leur recherche et leur mort ? S’agirait-il de recherches qui pourraient nuire gravement au business du traitement du cancer et des vaccins ? Jetons un coup d’œil plus attentif au GcMAF.

Le pouvoir du GcMAF de guérir les maladies modernes…

Voici une vidéo accélérée du 8e essai que nous avons fait dans notre laboratoire : notre GcMAF active les macrophages qui phagocytent les cellules cancéreuses. Nous sommes probablement les seuls au monde à disposer de cette technologie.

Regardez la vidéo pour voir ce qui arrive aux cellules cancéreuses lorsque l’on ajoute du GcMAF sans macrophages. Il s’agit à nouveau d’une première mondiale, qui, une fois de plus, a eu lieu dans nos laboratoires. En quatre semaines seulement, un résumé de communication de recherche sur les résultats que nous avons obtenus a été accepté pour publication à la conférence d’immunologie de cette année en Californie.

Cellules cancéreuses détruites par le GcMAF…

Qu’arriverait-il si un traitement simple pouvait  inverser toutes les formes de cancer sans radiothérapie, sans chimiothérapies ou chirurgie ? Qu’en serait-il s’il s’agissait d’une substance naturelle non brevetable produite par le corps humain lui-même et qui pourrait être administrée pour stimuler le système immunitaire à un degré tel que cette substance pourrait éradiquer le cancer sans effets secondaires ?

Qu’en serait-il si cette même substance  pouvait être administrée à des enfants autistes, si 85% d’entre eux expérimentaient une amélioration de leur état et que beaucoup obtenaient une guérison complète ? Ne serait-ce pas merveilleux ?

C’est là ce que penseraient la plupart des gens, mais de nombreuses grandes entreprises risqueraient de voir dans cette substance une réelle menace pour leur prospérité financière. Ce serait en fait une menace majeure pour l’industrie s’occupant des traitements du cancer, l’industrie du médicament et les fabricants de vaccins.

Beaucoup croient que cette substance appelée GcMAF existe bel et bien. Il ne s’agit pas d’un médicament miracle- cette substance fait seulement partie du système immunitaire humain. Le GcMAF aurait la propriété d’activer les cellules appelées macrophages. Ce sont ces cellules qui peuvent détruire les cellules cancéreuses, ainsi que les virus. Le GcMAF permettrait également de traiter et souvent de guérir complètement l’autisme. Le lien entre le cancer et l’autisme, c’est précisément le GcMAF.

La Nagalase bloque les possibilités du GcMAF de lutter contre le cancer et l’autisme.

La capacité de GcMAF d’accomplir son action peut être bloquée par la présence d’une protéine appelée Alpha-N-acétylgalactosaminidase ou Nagalase. La Nagalase est produite par toutes les cellules cancéreuses et les virus (VIH, hépatite B, hépatite C, grippe, herpès, Epstein-Barr, et autres).

Quand une personne souffre d’un cancer ou d’une infection virale, les taux de Nagalase augmentent. Ils peuvent aussi être mesurés pour pouvoir déterminer le niveau de l’activité virale ou d’évolution d’un cancer.

La Nagalase bloque la production de GcMAF, empêchant le système immunitaire de faire son travail. Les macrophages restent cependant présents dans le corps, mais la Nagalase bloque leur activité. Cela signifie que le cancer et les infections virales peuvent se développer sans contrôle étant donné que les macrophages ne sont plus actifs.

Nagalase et Autisme…

Nous savons aussi que les taux de Nagalase sont élevés chez les enfants atteints d’autisme. Ce qu’il est intéressant de noter ici, c’est que ces enfants ne souffrent pas de cancer ou de graves maladies virales. Dans le cas de ces enfants, les taux de Nagalase sont élevés et directement liés à des symptômes de troubles du spectre autistique.

Le résultat de la suppression immunitaire provoquée par la Nagalase se manifeste par des troubles digestifs, une surcharge sensorielle, et de nombreux types de dysfonctionnement du cerveau. Au plus élevés sont les taux de Nagalase, au plus importants sont les symptômes autistiques.

Certains enfants autistes n’ont pas de charges virales élevées dans leur système digestif, ce qui pourrait se comprendre par des taux élevés de Nagalase, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Si les enfants autistes ne souffrent ni de cancers ni d’infections virales, quelle est alors la source de leurs taux élevés de Nagalase ?

Si la Nagalase n’est ni produite par ces cellules cancéreuses ni par des virus, comment dès lors la retrouve-t-on dans les corps de nourrissons ou de jeunes enfants ?

La Nagalase est-elle un ingrédient des vaccins ?

Grâce à un informateur qui souhaite rester anonyme pour des raisons de sécurité personnelle, le Dr Bradstreet et autres chercheurs médicaux alternatifs en sont arrivés à comprendre que la Nagalase est introduite dans le corps des personnes qui reçoivent des vaccins.

Le Dr Bradstreet  a compris que les gens présentent des réactions différentes à la Nagalase et que chez un faible pourcentage de ces personnes, il n’y a pas de suppression du système immunitaire. Cependant pour la majorité des personnes on retrouve cette dangereuse suppression du système immunitaire qui ouvre la porte au cancer et à l’autisme.

Ces médecins étaient-ils sur le point de révéler la vérité sur le GcMAF et la Nagalase ?

Le Dr Bradstreet et le Dr Gonzalez étaient-ils sur le point de révéler au public que l’une des principales causes du cancer et de l’autisme était la Nagalase qui est injectée dans le corps faisant partie des vaccins ?

Serait-il possible que ceux qui prétendent prévenir les maladies transmissibles contribueraient à causer le cancer et l’autisme ? Nous ne connaitrons sûrement jamais leurs projets – nous ne pouvons que nous interroger !

Le Dr Bradstreet aurait-il été tellement bouleversé par ce que les agents du gouvernement ont fait dans sa clinique qu’il en ait été déprimé au point qu’il se soit donné la mort ? Etait-il juste un charlatan qui escroquait les parents d’enfants autistes comme le suggèrent les grands médias ? A-t-il réellement tué des enfants comme certains le prétendent ?

Le Dr Bradstreet avait l’intention de faire une déclaration au sujet du GcMAF…

Le Dr Bradstreet s’est exprimé au cours de la Conférence sur l’Autisme au mois de mai de cette année 2015. C’est vers la fin de sa conférence d’une heure qu’il a parlé du GcMAF. Il a signalé le fait que certaines informations importantes seraient révélées dans un avenir proche. Quoi qu’il en soit de ces informations, le Dr Bradstreet n’a pas pu vivre suffisamment longtemps pour pourvoir en faire état.

Au cours de sa conférence, le Dr Bradstreet a donné une introduction sur la manière dont étaient administrées les thérapies de sa clinique. Il a aussi donné des explications sur la manière dont elles peuvent restaurer la santé d’enfants autistes.

Il a expressément déclaré :

Les produits GcMAF ont une influence sur la voie endocannabinoïde. Le GcMAF a été l’un des outils les plus puissants que j’aie jamais utilisés pour traiter l’autisme. Combien parmi vous ont été des répondeurs au GcMAF et ont pensé que c’était stupéfiant et exceptionnel ? Combien parmi vous sont aujourd’hui frustrés et angoissés parce que le traitement n’est plus accessible ? Je dois, à ce sujet, faire aussi bientôt une petite communication…

Vous pouvez écouter comment le Dr Bradstreet décrit ses activités cliniques. L’enregistrement de cette conférence a été réalisé un mois avant sa mort. Avez-vous l’impression d’un homme qui serait prêt à s’écrouler sous les pressions de la FDA ?

Lire la suite

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s