Annonces de NESARA attendues en 2015, 1ére et 2ème partie

Annonces de NESARA attendues en 2015, 2ème partie

Autopsie de nos élites,

Annonces de NESARA attendues en 2015,

1ère partie

par ici : lenouvelagedor-sistarseha.over-blog.com/2015/08/autopsie-de-nos-elites-annonces-de-nesara-attendues-en-2015-1ere-partie.html

Dans la semaine qui a précédé les Jeux Olympiques de Pékin en août 2008, le Président George Bush Jr a illégalement accédé à certains des fonds de prospérité liés à NESARA et a volé la somme de 3.000 milliards de $ sur 40 000 comptes indivdiduels. Il a transféré cet argent sur un unique nouveau compte joint à Dubai portant son nom et celui du gouvernement de Dubai. Il a alors promis à Dubai que 4.000 autres milliards ne tarderaient pas à arriver sur ce compte en provenance de diverses sources. Dubai a regardé sur ses écrans et a vu les 3.000 milliards enregistrés sur le compte, et sur cette base a prêté à Bush la somme de 7.100 milliards de $. Cet argent a été remis à la Chine lorsque Bush est arrivé à Pékin le jeudi 7 août 2008. Le logiciel Inslaw/PROMIS de Bâle II avait détecté le virement illégal de 3.000 milliards, et les autorités bancaires internationales ont rapatrié l’argent de Dubai vers les 40.000 comptes d’origine. Bush a donc escroqué Dubai pour payer à la Chine 7.100 milliards en règlement d’une dette des Etats-Unis.
Dans des évènements qui y sont liés, lorsque Bush est parti pour les Jeux Olympiques à bord d’Air Force One à partir de la base d’Andrews dans le Maryland, il s’est arrêté à la Base aérienne d’Elmendorf à Anchorage en Alaska. Là, il a essayé à trois reprises de prendre des avions non immatriculés pour se rendre à Dubai. Il en a été empêché par les services de sécurité et de renseignement, et a dû poursuivre son vol prévu vers Pékin à bord d’Air Force One.
Le vendredi 8 août 2008, des forces militaires sous couverture agissant pour le compte de la Maison Blanche de Bush et des sionistes/néoconservateurs ont fomenté un conflit préparé de longue date en Géorgie (Caucase, Europe orientale) qui a provoqué l’intervention de l’armée russe et a dégénéré en guerre locale. Le but de cette agitprop était de détourner l’attention des médias internationaux à un moment où le processus en coulisse de NESARA commençait à susciter des tensions.
Des conseillers militaires américains et israéliens, des soldats et des marines américains et une armée de mercenaires originaires de Géorgie, d’Azerbaidjan, d’Arménie et d’Ukraine ont effectué des manœuvres conjointes appelées «Immediate Response 2008» (Réaction immédiate 2008) à la base militaire de Vaziani en Géorgie du mardi 15 juillet 2008 au 8 août 2008, lorsque les combats ont commencé.
 Le dindon de la farce de ce conflit organisé par les Etats-Unis était le controversé Président géorgien âgé de 41 ans, Mikhail Saakachvili. Ce dernier, un larbin des Illuminati entretenant d’étroites relations avec les militaires et le renseignement israéliens, avait été porté au pouvoir en 2003-4 par un coup d’état organisé par les Etats-Unis et exécuté sur le terrain grâce à l’appui d’ONG financées par les Américains.
Au moment précis où les principaux dirigeants mondiaux se réunissaient en Chine pour les Jeux Olympiques, Saakachvili et les principaux médias occidentaux, y compris la BBC, s’empressaient servilement de présenter le conflit géorgien comme une brutale agression russe. Il y a eu des échanges musclés à Pékin entre le Premier Ministre russe Vladimir Poutine et les Président américain George Bush Jr sur le sujet, au cours desquels Poutine aurait à plusieurs reprises apostrophé Bush en pleine cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Les images de la joute oratoire ont été supprimées, mais d’autres prises le même jour témoignent de la vigueur des sentiments exprimés par les deux dirigeants.
Au centre du conflit d’août 2008 entre les Etats-Unis, la Russie et la Géorgie se trouvaient des problèmes de corruption des élites. Un important oléoduc reliant Bakou en Azerbaidjan à Ceyhan en Turquie traverse la Géorgie.
Cet oléoduc génère des profits substantiels sous forme de droits de passage. Lors de l’élaboration de l’accord original sur l’oléoduc sous la présidence de Bill Clinton, une arnaque avait été introduite dans le contrat selon laquelle une partie importante de ces droits de passage serait versée, à perpétuité, sur les comptes individuels de la cabale Clinton/Bush. Le Président géorgien, Mikhail Saakachvili, était le collecteur d’impôt de la cabale dans cette entreprise illégale, ainsi qu’un bénéficiaire à titre personnel. C’est pourquoi Misha est aussi pro-occidental : il est acheté, corrompu et contrôlé par les intérêts privés américano-israéliens.
Vers août 2008, la cabale Clinton/Bush commençait à être sérieusement à court de liquidités. Leurs fonds dissimulés aux Etats-Unis, en Europe, à Grand Cayman, au Paraguay, à Dubai, etc. avaient été tracés, confisqués et ajoutés aux comptes de prospérité de NESARA, parallèlement à des confiscations Illuminati plus importantes encore. Soudainement, les revenus de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan ont pris une importance cruciale. Leur crainte était que la Russie ne prenne le contrôle de l’oléoduc et tarisse leur source de revenus. Avec les Illuminati en fuite, la préparation de NESARA, et tous les principaux agents et soutiens Illuminati systématiquement éliminés de Russie, de Chine et d’Inde, la Géorgie était le dernier espoir de la cabale de s’assurer des revenus pétroliers en Asie.
La clique Clinton/Bush avait raison d’être inquiète. Le Premier Ministre russe Vladimir Poutine avait exigé que le paiement depuis longtemps dû de 87 milliards de $, spécifié par les Protocoles Reagan-Mitterrand, devait être payé et disponible à la banque le lundi 18 août 2008, ou bien lui et le Glavnoye Razvedyvatel’noye Upravlenije (ou GRU, service de renseignement de l’armée russe, NdT.) allaient tranquillement remplacer la direction et le contrôle de la Géorgie et des Etats-Unis sur l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan. Le mardi 19 août 2008, un pays tiers non spécifié offrait de payer ses 87 milliards de $ à Vladimir Poutine afin de sortir les Etats-Unis de l’impasse et de réduire la tension internationale. Poutine a refusé cette offre de but en blanc, en disant qu’il n’accepterait l’argent que de la part du Président George Bush en personne.
Le jeudi 26 juin 2008, l’ex-Président américain Bill Clinton était à Londres pour rencontrer le Premier Ministre britannique Gordon Brown au 10 Downing Street. Clinton et Brown collaboraient en vue de contrecarrer les procédures des accords financiers internationaux de NESARA. Bill Clinton était également impliqué dans une enquête criminelle au Royaume-Uni. Le lundi 2 juin 2008, trois cents policiers armés avaient saisi sept mille coffres privés et box verrouillés dans trois endroits différents de Mayfair, Hampstead et Edgware. Chacun de ces coffres et box a été identifié comme une scène de crime individuelle. Plusieurs d’entre eux contenaient des preuves liant directement Clinton au trafic de drogue, au blanchiment d’argent et à des contrats d’assassinat du milieu. Clinton n’a pas pu quitter le Royaume-Uni sans signer des documents juridiques, et avait été averti qu’il serait arrêté s’il essayait de s’échapper.
Bush et Cheik Mohammed bin Zayed Al Nahyan
Ce même jeudi 26 juin 2008, aux Etats-Unis, le prince héritier d’Abu Dhabi, Cheik Mohammed bin Zayed Al Nahyan, qui était également le Président des Emirats Arabes Unis, a demandé audience au Président George Bush Jr. Il avait des questions urgentes à discuter avec le Président concernant le blocage continuel par les Etats-Unis du processus de NESARA, et à propos des conséquences dusabotage à l’initiative des Américains des liaisons internet vers le Moyen-Orient arabe. En janvier 2008, la décision avait été prise par les Etats-Unis et Israël de détruire l’accès à internet des Arabes.
A la fin janvier et au début de février 2008, des unités spéciales américano-israéliennes sont allé couper huit (ou plus) câbles internet sous-marins dans la région, provoquant l’effondrement général des accès internet aux centres bancaires du Moyen-Orient en Egypte, en Arabie Saoudite, en Turquie, en Iran, au Koweit, à Abu Dhabi, à Dubai et aux autres cinq émirats des E.A.U. 
Israël n’a pas été affecté par ce sabotage. Cette coupure délibérée des câbles a immédiatement empêché tout accès des membres du Conseil de Coopération du Golfe au centre de la Société Internationale des Télécommunications Financières Interbancaires (SWIFT) à Bruxelles. Ce réseau véhicule treize millions d’instructions de données cryptées par jour relatives aux transferts d’argent internationaux entre les banques. Les discussions entre George Bush Jr et Mohammed bin Zayed Al Nayan se sont déroulées à Camp David. Elles ont fait suite à des discussions précédentes entre les deux dirigeants à Sowaihan (E.A.U.) le 13 janvier 2008. C’est après ces discussions que la Maison Blanche de Bush a décidé de couper les câbles internet des Arabes.
Camp David dans le Maryland, est un important centre de clonage** humain. Trois ou quatre clones du Président George Bush Jr sont tenus opérationnels à tout moment, et ceux qui ne sont pas service sont stockés et renouvelés dans des dormoirs du laboratoire de clonage de Camp David. Le véritable George Bush avait été tranquillement assassiné en janvier 2003 sur instructions du Président George Bush Sr et de Dick Cheney. Il était devenu gênant, ingérable en raison d’une addiction à l’alcool et à la cocaïne.
Bush – Bush – Bush….
** DOUBLES, CLONES & ALIÈNES.
  1. vol370.blogspot.fr/2015/08/1008-doubles-clones-alienes_8.html
  2. vol370.blogspot.fr/2015/08/1008-doubles-clones-alienes_9.html
Les pourparlers de juin 2008 à Camp David entre George Bush Jr et Mohammad bin Zayed Al Nahyan portaient également sur la volatilité des marchés pétrolier et boursier. Le Cheik était furieux contre Bush à cause de l’échappatoire dans le contrat Enron et de la manière dont les profiteurs que sont les traders de matières premières associés aux intérêts énergétiques de la famille Bush avaient fait grimper le prix international du pétrole alors qu’il n’y avait aucune pénurie dans l’approvisionnement en pétrole. Et il était furieux de la destruction dévastatrice du secteur financier américain qui se déroulait en raison de l’opposition de la Maison Blanche à NESARA et aux réformes bancaires de Bâle II et III.
Le Cheik lui-même et beaucoup de ses associés politiques et économiques dans les Emirats Arabes Unis, et les fonds souverains, avaient subi d’énormes pertes lors de l’effondrement des valeurs boursières des banques américaines en 2007-2008. Citigroup était au centre des discussions. En l’espace de moins d’un an, la capitalisation boursière de Citigroup était tombée de 276 milliards de $ à 88 milliards. Et pendant le même laps de temps, le dollar lui-même avait perdu 17% de sa valeur. Mohammed Zayed Al Nahyan et ses amis avaient pris des positions en dollars sur Citibank et beaucoup d’autres institutions financières américaines à l’invitation expresse des Américains, et ils avaient perdu leur chemise.
Ce n’était pas un hasard que la visite du Cheik à Camp David se soit passée à ce moment-là. Une semaine plus tôt, le matin du jeudi 19 juin 2008, les dirigeants de Citibank s’étaient vu refuser l’accès à leurs bureaux à New York en relation avec les interventions juridiques liées à NESARA impliquant le Temple de la Couronne à Londres. Ces développements avaient provoqué un malaise parmi les actionnaires arabes de Citibank dans les E.A.U. Il existait une rélle possibilité que Citibank perde un prêt de 6.200 milliards de $ du Temple de la Couronne qui était détenu dans un compte d’ordre dans sa filiale de New York (au 399 Park Avenue) et, éventuellement, que Citibank et ses actifs mondiaux soient saisis à perpétuité par les autorités financières internationales.
Le lundi 16 juin 2008, le Premier Ministre britannique Gordon Brown s’est envolé de façon inopinée vers l’Irlande du Nord pour tenir une réunion non planifiée de dernière minute liée à NESARA avec le Président américain George Bush Jr. C’était des plus étranges. Brown avait fait ses adieux formels à Bush quelques heures plus tôt ce même matin à Londres. La réunion a eu lieu à l’aéroport de Belfast. L’agent de la CIA/NSC Stephen Hadley était présent. Brown s’était rendu en Ulster pour ouvrir des comptes bancaires personnels illégaux pour lui-même et George Bush. En suivant un tuyau du journaliste d’investigation financière Christopher Story et d’autres, des unités de sécurité financière de la Zone Pacifique et le MI6 britannique ont retracé ces comptes en utilisant le logiciel Inslaw/PROMIS. Ce moteur de traçage de mouvements financiers est capable de retracer la provenance de cent transactions bancaires et cibler précisément les coordonnées de la Source des Fonds. Brown et Bush ont découvert que leur couverture avait volé en éclat et que leurs nouveaux comptes étaient gelés par les autorités bancaires internationales de Bâle
Les vendredi 9 et samedi 10 novembre 2007 à Crawford, Texas, la Chancelière allemande, Angela Merkel a eu des discussions avec le Président américain George Bush Jr et l’ancien Président George Bush Sr. Le prétexte de la réunion consistait en des discussions sur l’Iran et les relations bilatérales germano-américaines. En fait, le sujet brûlant du moment était la divulgation du scandale de Citibank et l’implication de l’Allemagne dans les retombées bancaires de cette affaire.
Un montant volé d’un total de 4.500 milliards de $ avait été blanchi par le biais de comptes Citibank et Morgan Stanley à New York. Le Secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson, était au centre de l’implication et de l’administration du vol. Le Prévôt militaire des Etats-Unis avait d’ores et déjà ordonné l’arrestation de 3.000 banquiers et autres complices. Certains d’entre eux étaient des Allemands et bien connus de Merkel et Bush Sr.
Le détournement des 4.500 milliards s’était trouvé entremêlé aux procédures de déblocage bancaires concernant un programme de prospérité bien plus important que NESARA qui devait être annoncé peu après. Les 4.500 milliards de $ sont désignés dans les mémos des Nations du G8 sous le terme de fonds du «Plan Wanta». Pour les Bush et Merkel c’était une question de survie personnelle et politique. A ce moment-là, les principaux médias sous contrôle n’avaient pas encore publié l’histoire, mais le germe du scandale s’étalait déjà sur tout l’internet et était hors de contrôle.
Un mois plus tôt, le dimanche 7 octobre 2007, Gordon Brown, le Premier Ministre britannique et Premier Lord du Trésor, avait publiquement enterré le projet de tenir des élections générales en novembre 2007 au Royaume-Uni. Le prétexte allégué est qu’il était de son devoir d’examiner des demandes pour qu’il se présente devant les électeurs dès que possible, mais qu’il avait décidé qu’il valait mieux donner aux électeurs le temps de voir sa vision à long-terme se réaliser. Les critiques ont prétendu que Brown avait lui-même donné prise aux critiques sur sa faiblesse et son indécision. Le Premier Ministre a insisté sur le fait qu’il n’avait pas été rebuté par des sondages d’opinion donnant au Parti Conservateur d’opposition assez d’avance pour éliminer sa majorité à la Chambre des Communes. Le consensus général des commentateurs avertis était que Brown aurait pu aisément gagner les élections de novembre 2007, en dépit de l’éphémères chute dans les sondages à la suite de la conférence. La décision de botter en touche était de ce fait des plus inhabituelles pour cet acteur rusé de la vie politique.
En fait, il y avait un mélange complexe de raisons cachées à la décision de Gordon Brown, qu’il ne pouvait révéler publiquement. En tant que fidèle disciple de l’économiste américain Alan Greenspan, et son confident depuis plus d’une décennie, le Premier Ministre britannique connaissait parfaitement le volcan qui couvait sous la surface des affaires du monde.
– Les annonces de NESARA étaient imminentes,
– le monde était au bord d’une implosion financière plus importante que lors du crash de Wall Street de 1929,
– l’administration Bush était sur le point d’être virée des affaires avant la fin de son mandat de quatre ans,
– et la Reine Elizabeth II d’Angleterre avait été impliquée dans des manœuvres financières occultes avec son or personnel, et dans des problèmes liés à feue Diana Spencer (la Princesse de Galles) qui, s’ils était pleinement révélés et faisaient l’objet d’une enquête sérieuse, pouvaient signifier la fin de la monarchie au Royaume-Uni.
Gordon Brown était parfaitement conscient que ces quatre éventualités pouvaient toutes survenir très soudainement et en même temps. Il ne voulait pas que les scandales géopolitiques qui en résulteraient puissent interférer avec sa campagne pour les élections générales britanniques.
Lorsque le Secrétaire américain au Trésor Henry Paulson a rencontré à Londres le Chancelier de l’Echiquier britannique Alistair Darling le lundi 17 septembre 2007, on était en pleine panique bancaire de Northern Rock en Europe. Les déclarations publiques des deux politiciens en marge de cette réunion concernaient ce problème. Mais en privé, la question urgente qui était au centre des discussions était les annonces imminentes et inévitables de NESARA. En juillet 2007, lors des discussions entre le Premier Ministre britannique Gordon Brown et le Président Bush à Camp David (Maryland, USA), le retrait de l’armée britannique d’Irak n’était pas le sujet le plus sensible. C’était la perspective des annonces de NESARA qui était la plus difficile pour les deux hommes. Et NESARA était à nouveau l’invité invisible de la réunion de l’APEC à Sydney début septembre 2007.
Qui était à Sydney ? L’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, la Chine, Hong Kong, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle Guinée, le Pérou, les Philippines, la Russie, Singapour, la Corée du Sud, Taiwan, la Thaïlande, les Etats-Unis et le Vietnam. Ces 21 économies représentent plus du tiers de la population mondiale, environ 60% du produit intérieur brut et 47% du volume des échanges mondiaux.
Lors du forum économique Asie-Pacifique, il y avait deux points à l’ordre du jour des 21 dirigeants : un public et l’autre privé.
Le thème public concernait le changement climatique, le cycle de Doha et des informations filtrées pour les médias disant qu’ils faisaient du bon travail pour combattre le terrorisme au niveau régional. Le thème privé n’existait pas. Ne vous cassez pas la tête sur des sujets privés. Ce sujet privé était NESARA, et la lutte entre la Chine et l’Amérique pour le contrôle de la planète.
En octobre et novembre 2007, de nouveaux distributeurs automatiques de billets ont été installés dans tous les Etats-Unis. Ces nouveaux distributeurs ont remplacé les anciennes machines pour s’adapter au nouveau système bancaire mondial qui doit être mis en place dans le cadre des programmes de prospérité mondiaux de NESARA.
La Bank of America deviendra bientôt la nouvelle Banque du Trésor des Etats-Unis et remplacera le Conseil de la Réserve Fédérale.
Les bureaux et bâtiments du Conseil de la Réserve Fédérale deviendront des filiales du Trésor des Etats-Unis.
La plupart des collaborateurs non dirigeants de la FRB qui ne s’opposent pas aux changements seront intégrés dans les nouveaux systèmes.
La Bank of America dispose maintenant des autorisations et des capacités pour utiliser le nouveau système hautement sécurisé de transfert d’argent.
L’or prendra de l’importance.
Il y a énormément plus d’or en stock que ce qui est officiellement admis. Et il y a également beaucoup plus d’or disponible à part ces coffres secrets, dont même les obscurs financiers des Illuminati ne sont pas au courant.
De grands dépôts de pierres précieuses et de métaux précieux – non seulement de l’argent, de l’or, du palladium et du platine, mais également d’autres métaux inconnus jusqu’ici de la science moderne – ont été accumulés et entreposés en sécurité depuis le quatorzième siècle.
La plupart de l’or de l’antiquité inca, aztèque et maya est à l’abri et en sécurité. 
Et il y a encore plus d’or entreposé en provenance de précédentes civilisation non connues de l’histoire officielle.
Le désert de Gobi, le Tibet, la Perse et l’Afrique du Nord, entre autres, recèlent des réseaux d’abris souterrains remplis de trésors de ce genre.
Ces dépôts ont été protégés spirituellement par l’Evolution Supérieure. Celle-ci a également des informations privilégiées sur la localisation de substantiels filons d’or non découverts dans des centaines d’endroits de la terre hors d’atteinte ou non connus de l’industrie minière. Ils disposent également de la technologie permettant d’extraire cet or sans dommages pour l’environnement. De plus, des sources bienveillantes d’or extraterrestre sont disponibles et attendent d’être importées après la proclamation de NESARA.
Certaines quantités sont apparemment énormes, particulièrement en provenance de Vénus.
Au moins deux membres des nations du G8 sont en difficulté par rapport à cela. Ils ne disposent pas des réserves d’or dont ils ont besoin pour survivre aux changements qui se préparent. L’essentiel de l’or contenu dans les dépôts de lingots de Fort Knox dans le Kentucky n’est pas de l’or ; il consiste en lingots de plomb peints en couleur dorée à des fins de présentation. Cela devient apparent car la couleur dorée devient terne. Où l’or est passé et qui l’a pris, sera bientôt rendu public par un ancien initié. La plupart des réserves d’or des Etats-Unis sont enregistrées comme Or en stockage profond détenu par l’Institut de la Monnaie. Les négociants ont toujours supposé que cela signifie des lingots d’or stockés dans des dépôts souterrains sous des endroits comme Fort Knox, Denver et West Point. Les informations qui émergent, cependant, indiquent que le terme «Or en stockage profond» est un euphémisme pour «or restant à extraire». Il n’existe pas sous forme échangeable : ce n’est qu’une prévision sur papier des potentiels d’extraction d’or. Le Royaume-Uni a également un problème. Tout l’or détenu par la Banque d’Angleterre n’est pas prêt à être livré. L’or stocké dans les coffres de la Banque d’Angleterre a commencé à être accumulé au début du dix-neuvième siècle. Il est sous forme de barres, de lingots, et de pièces. Les méthodes actuelles d’évaluation de la qualité ont révélé des défauts de pureté. Beaucoup de lingots laissent apparaître des craquelures et des fissures. Les pièces contiennent d’appréciables quantités de métaux précieux. Et une bonne partie de l’or ne dispose pas de certificats de garantie à jour. L’or constituant une part cruciale des réformes de NESARA, ces problèmes ne sont pas négligeables.
Il existe de curieuses histoires sur les diverses provenances de l’or détenu par le Trust Mondial Saint Germain****. L’une d’entre elles concerne George Bush Sr et V.K. Durham. Cette dernière était l’épouse de l’agent de la CIA Russel Hermann, un proche collaborateur du renseignement de George Bush Sr dans les années 1980. Elle avait découvert un certificat d’or péruvien de 1875 dans une vieille Bible qu’elle avait achetée. Ce certificat avait une valeur nominale de 1.000 $ plus les intérêts cumulés. Il vaut maintenant des milliers de milliards de dollars. George Bush avait appris l’existence du certificat par Russell Hermann, qui avait vérifié sa validité, et avait décidé de s’en emparer. Sur les instructions de George Bush Sr, Russel Hermann a été cloné et ses clones placés sous le contrôle mental de la CIA. Il y avait de nombreuses raisons à cela, dont l’une était de réaliser le vol de l’or. Le Russell Hermann original a ensuite été empoisonné et a connu une mort horrible chez lui aux bons soins de son épouse, V.K. Durham. Comme elle était propriétaire du certificat, V.K. Durham avait le contrôle des richesses de l’or péruvien et a rencontré un extraterrestre Pléiadien de haut rang appelé Hatonn***pour en discuter le versement. Hatonn est un des ET bienveillants impliqués dans la réalisation des réformes de prospérité mondiales de NESARA. Il a conseillé V.K. Durham sur la manière d’utiliser ses richesses pour le plus grand bénéfice de l’humanité. V.K. Durham a rejeté ses conseils et a perdu le Certificat de l’Or péruvien. Le certificat est maintenu détenu à bord d’un vaisseau pléiadien appelé le Phénix. Ce vaisseau-mère commande la flotte locale pléiadienne stationnée autour de la planète Terre en ce moment. La richesse de l’or péruvien auquel donne accès le certificat est à présent versé dans le Trust Mondial Saint Germain. Pour plus de détails, voir Patrick Bellringer.
FIN DE LA DEUXIÈME PARTIE
Traduction Patrick T.
*NESARA ACTE DE RÉFORME ET DE SÉCURITÉ ÉCONOMIQUE NATIONALE (National Économic Sécurity and Réformation Act)
NESARA est la Loi de Réforme et de Sécurité Economique Nationale restée secrète (National Economic Security and Reformation Act). A la suite d’initiatives prises par la Cour Suprême des Etats-Unis dans les années 1990, NESARA est devenu une loi votée par le Congrès en mars 2000. C’est un des derniers documents que l’ancien Président Bill Clinton a signé avant de quitter ses fonctions. Il y a apposé sa signature le 10 octobre 2000. Juste avant que George W. Bush ne prenne ses fonctions le 20 janvier 2001, il avait accepté de démissionner après six mois de présidence pour permettre la mise en œuvre du programme NESARA et avait signé les documents à cet effet. Mais après avoir prêté serment, George Bush est immédiatement revenu sur cet accord et a demandé au FBI et à la CIA d’établir un plan pour arrêter NESARA. C’est ce qu’ils ont fait. Le 11 septembre faisait partie de ce plan. La guerre d’Irak également. Le statut de NESARA a été maintenu sous clé depuis 2000, mais il a été mis à jour à plusieurs reprises depuis lors. De récentes initiatives de l’administration américaine ont donné un nouvel élan à sa divulgation.
NESARA restaurera la Loi Constitutionnelle en Amérique dès l’instant où elle sera proclamée. Les dirigeants gouvernementaux corrompus des Etats-Unis seront immédiatement évincés. La paix sera proclamée en Irak et en Afghanistan et les forces militaires retirées. Toutes les dettes des cartes de crédit et des emprunts hypothécaires seront annulées pour remédier à la fraude bancaire des Etats-Unis. Des initiatives similaires seront mises en œuvre dans plus de 100 autres pays du monde entier.
Suite aux annonces de NESARA, le Conseil d’administration de la Réserve Fédérale sera aboli. Un nouveau système bancaire du Trésor des Etats-Unis se mettra immédiatement en place, et une nouvelle monnaie américaine garantie par l’or, qui sera peut-être appelée l’Amero, sera émise. Le dollar des Etats-Unis sera aboli. Il est également probable que le Treizième Amendement manquant de la Constitution originale sera remis en vigueur (voté le 6 décembre 1865, à la fin de la Guerre de Sécession et abolissant et interdisant l’esclavage, NdT.).
 Malgré les critiques dont il a été l’objet et les persécutions dont ont été victimes ses partisans, ce texte pourrait avoir été inspiré à ses co-rédacteurs par de grands Maîtres ascensionnés de la Fraternité de la Lumière (notamment le bien-aimé Saint -Germain****), afin d’aider l’humanité à réussir sa transition vers l’Ère Nouvelle. Il suscita en tous cas une vague d’enthousiasme parmi toutes les personnes ayant participé à son élaboration à partir de 1993, puis l’ayant soutenu devant le Congrès Américain lors du vote de mars 2000.
L’annonce de NESARA peut être faite à tout moment maintenant, en dépit des années d’attente !La séquence d’opérations a été changée : d’abord l’Illuminati sera enlevé.
PUIS l’annonce de NESARA, le déplacement des fonctionnaires de gouvernement frauduleux élus, remplacé par de nouveaux gouvernements bienveillants ; introduction d’un nouveau système monétaire ; le retour au droit coutumier, aux survols, au Premier Contact et par la suite à l’Avènement .
ACTE DE RÉFORME ET DE SÉCURITÉ ÉCONOMIQUE NATIONALE
NESARA est une loi SECRÈTE qui nous apporte un système amélioré d’opérations bancaires et de devise exploité par le département du trésor.
Les améliorations des lois bancaires internationales, qui auront cours avec l’annonce de NESARA, exigent que la plupart des autres pays fournissent, dans le cadre des 4 mois après l’annonce de NESARA,  l’abolition des dettes bancaires suivantes:
  1. L’annulation de toutes les dettes des cartes de crédit, des hypothèques et emprunts bancaires en compensation des pratiques frauduleuses des banques et du gouvernement
  2. Supprime l’impôt sur le revenu
  3. Supprime le I.R.S, crée une taxe de vente forfaitaire seulement sur les choses non essentiel        » pour le gouvernement « 
  4. Augmentations des avantages aux vieillards
  5. Loi Constitutionnelle De Retours
  6. Établit de nouvelles élections présidentielles et congressionnelles dans les 120 jours après l’annonce de NESARA
  7. Surveille les élections et empêche des activités illégales d’élection des groupes d’intérêt
  8. Crée la nouvelle devise de trésor des USA,  » devise Arc-En-Ciel  » soutenu par l’or, l’argent, et les métaux précieux de platine
  9. Loi constitutionnelle de retours à tous nos cours et sujets légaux.
  10. Lance le nouveau système de banque de trésor des ÉTATS-UNIS dans l’alignement de la loi constitutionnelle
  11. Élimine le système de réservation fédérale
  12. Reconstitue l’intimité financière
  13. Recycle tous les juges et mandataires dans la loi constitutionnelle
  14. Cesse tout l’agressif, actions militaires de gouvernement des USA dans le monde entier
  15. Établit la paix dans le monde entier
  16. Lance la première phase de la distribution mondiale de prospérité de la vaste richesse qui s’était accumulée pendant beaucoup de décennies
  17. Libère d’énormes sommes d’argent pour des buts humanitaires
  18. Permet le dégagement de nouvelles technologies telles que des dispositifs d’énergie alternative
NESARA a été empêché par l’événement provoqué par la Cabale le 11 septembre ( En anglais)
28/10 – NESARA UNE DÉCENNIE DE  RETARD.
Sinon « Obama aurait rempli une grande partie de sa mission présidentielle et votre société serait en bonne voie de vivre en paix. « 

vol370.blogspot.fr/2014/10/2810-nesara-une-decennie-de-sinon-obama.html

Hatonn sur les Missiles et Obama par Steve Beckow

Suzy Ward
Steve Beckow
À la demande de Stéphanie, j’ai écrit à Suzy Ward et lui ai demandé de poser une question soit à Matthew, soit à Hatonn et de nous dire ce que les lancements de missiles représentaient. J’hésite à demander des l’informations à Suzy trop souvent car je sais qu’elle est très occupée mais comme SaLuSa n’avait pas abordé la question des missiles ce matin, je l’ai fait.
Hatonn a répondu et ce qu’il dit contredit la théorie où la Chine a lancé un missile et il donne des nouvelles très rassurantes au sujet du président Obama et la défaite imminente de la Cabale. Hatonn nous dit que c’étaient bien les galactiques qui ont neutralisé les missiles.
Il dit que le président Obama sait maintenant que lui et sa famille sont sous la protection des galactiques. Il est au courant maintenant du calendrier de l’Ascension. Il est en contact avec d’autres leaders mondiaux pour étouffer la Cabale.
Il nous dit que certains alliés de la Terre d’autres planètes se sont présentés dans leur forme réelle auprès des individus puissants forçant la Cabale à quitter le navire en perdition. Il nous informe que les choses vont s’accélérer et nous pouvons nous attendre à des changements considérables. Ça va être quelque chose, dit-il.
Ce message est un véritable coup de fouet pour moi. Je n’aurais plus besoin de rappeler à maintes reprises que les forces de la Lumière sont en charge de notre destin et que tous se dirige vers une conclusion heureuse.
Prêtons-nous main forte derrière le président, maintenant qu’il est le premier dans l’effort contre la Cabale. Si les autres ne sont pas au courant mais nous le sommes ou qu’ils ne le croient pas, eh bien, c’est leur affaire. Mais nous le savons.
Personnellement, le fait que je sois au courant, m’aide à traverser cette période chaotique sans précédent, en anticipant un temps, pas trop éloigné, d’une croissance sans précédent.
Voici le message de Hatonn:
« Steve, c’est Hatonn. Salutations! Les missiles ont été immobilisés – nous ne prenons AUCUN risque avec quoi que ce soit qui quitte la surface. Les missiles étaient basés aux États-Unis, mais dans certains cas, les troupes sont sous le commandement des forces spécialisées Illuminati..
« Aucun gouvernement [c’est-à-dire, contrairement aux l’Illuminati] ayant la puissance militaire ne voudrait s’engager dans un «incident» avec le climat économique mondial actuellement et avec leur population et les troubles sociaux, et toute manifestation de puissance est de l’ordre des Illuminati vis à vis de leur force de «l’ombre».
« Je peux vous dire qu’ils sont frustrés au delà de l’imagination car aucune de leurs têtes nucléaires ne parrait être viable et aucun des missiles n’atteint son objectif.
« Obama sait maintenant qu’il est protégé par nous et il peut procéder sans craindre à la sécurité de sa famille et à la sienne.Les médias rapportent ce qu’on leur dit, bien sûr, mais la vérité est, maintenant qu’il est au courant du calendrier de l’Ascension de la Terre, il négocie avec les pouvoirs, soit personnellement ou soit par l’intermédiaire des canaux de communication sûrs pour pouvoir arrêter les bastions d’Illuminati dans son pays, l’Europe et l’Orient.
«Certains de nos collègues sur la planète ont fait connaître leur présence indéniable, car ils se sont présentés dans leurs formes réelles. Ils se sont réunis avec des personnes puissantes, y compris ceux qui opèrent hors de la vue du public, pour les informer de notre réseau sur place et hors de la planète, et les rats commencent à abandonner le navire dans le monde entier. Vous n’entendez pas parler de ceci ni du ratissage qui est en cours.
«N’interprétez pas cela comme notre prise de contrôle! Nos collègues travaillent avec Obama et d’autres ayant une influence délogent les bastions des Illuminati et ils établissent des bases de réformes à grande échelle.
« C’est une question de tout ce qui doit être accomplie dans un delai relativement court et la résistance obscure doit être démontée avant que cela puisse se produire. Nous vous avons dit depuis quelque temps de vous préparer à des changements massifs à venir. Les prochains mois seront un vrai parcours – restez dans la Lumière et vous naviguerez les eaux agitées en bonne équilibre. »
Traduit par: Milna
L’un des missiles venant des Illuminati qui a été filmé en Californie:

www.youtube.com/watch?v=LFg98SU_9-w

Si vous n’avez pas vu le très beau film «président d’un jour», je vous le conseille vivement. Il me fait penser à Obama et sa femme Michèle.

Extrait :
LE RÉVEIL SONNE.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s