Egon Von Greyerz: La bombe à retardement de 500.000 milliards de dollars va dévaster le système financier mondial

C’est un sujet capital et pourtant bien trop ignoré, la situation économique globale, et si tous les voyants sont au rouge, et que les signes ne peuvent pas tromper, trop de personnes encore préfèrent ne pas savoir, lorsque celles-ci ont accès à un minimum d’informations autre que les journaux télévisés…

Parmi les derniers signes qui ne trompent pas, le premier est celui de l’indice Baltic Dry qui explore actuellement les tréfonds de l’économie:

359873KrakL’incendie est généralisé, mais rassurez-vous, les bouteilles d’eau sont prêtes pour éteindre le feu…

Globalement, l’indice Baltic Dry est en baisse de plus de 60 % au cours des 12 derniers mois. La demande mondiale du transport maritime s’est absolument effondrée, et pourtant très peu d’experts semblent s’en alarmer. Si vous n’êtes pas familier avec l’indice Baltic Dry port, ce qui suit est une assez bonne définition donnée par le site Investopedia

Le Baltic Dry Index (BDI) est un indice des prix pour le transport maritime en vrac de matières sèches (principalement minerais, charbon et céréales), publié par la société britannique Baltic Exchange basée à Londres. Le Baltic Exchange communique directement avec des courtiers londoniens pour évaluer les niveaux de prix pour un itinéraire donné, le produit à transporter et le temps de livraison (vitesse).

Le Baltic Dry est un indice composé de trois sous-indices qui mesurent différentes tailles de vraquiers (navires marchands) – Capesize, Panamax et Supramax. Les itinéraires géographiques multiples sont évalués pour chaque indice afin de donner de la profondeur à l’indice principal.

Il est également connu sous la dénomination: “Dry Bulk Index”.

Article en intégralité sur Business Bourse

La seconde alerte est celle des cours du pétrole qui sont tellement bas, quel les entreprises ont arrêté de forer car elles travaillent à perte. Mais n’oubliez pas actuellement qu’il y a une véritable guerre entre les Etats-Unis et les saoudiens dans le domaine.

La catastrophe est annoncée, purement et simplement, et nous assistons actuellement à la confirmation de toute ce qui a été décrit avec une certaines crainte ces dernières années..

Aujourd’hui, l’homme qui est devenu une légende pour ses anticipations de quantitative Easing(Planche à billets), dans les fluctuations des devises et sur des événements mondiaux majeurs alerte kinkworldnews sur une bombe à retardement de 500.000 milliards de dollars qui va dévaster le système financier mondial.

Egon Von Greyerz: “Eric, les marchés sont dans l’attente de la décision de la Fed du 16 Décembre 2015. A ce stade, la Fed n’a pas la moindre idée de ce qu’il faut faire. Et puis, ils n’ont aucune politique à long terme et ne font que réagir au fur et à mesure des événements, ils espèrent avoir plus de clarté dans les 26 prochains jours…

Egon von Greyerz poursuit: “L’augmentation du taux de 0,25 % donnerait l’indication d’une économie forte. Donc, la raison principale pour laquelle ils relèveraient les taux est de donner l’illusion que tout va bien aux États-Unis.

La bombe à retardement des 500.000 milliards de dollars

Mais Janet Yellen sait parfaitement que les choses ne vont pas si bien. Elle sait que le taux de chômage n’est pas de 5 %, puisque plus de 94 millions d’américains âgés de 16 ans et plus, aptes au travail sont sans emploi (plus de 102 millions avec les chômeurs officiels). Elle sait aussi que les risques économiques aux États-Unis comme au niveau mondial sont plus importants que jamais.

La dette publique américaine est de 18.500 milliards de dollars et la dette totale est d’environ de 70.000 milliards de dollars. En plus de cela il y a un passif non capitalisé de plus de 200.000 milliards de dollars, sans compter pour les banques américaines, environ 500.000 milliards de dollars sur les produits dérivés sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt.

Avec une dette et une position à risque d’environ 750.000 milliards de dollars, ce n’est donc pas la position la plus confortable pour que la Fed augmente les taux d’intérêt. En plus de cela, les marchés financiers américains surévalués pourraient difficilement faire face à une augmentation des taux d’intérêt. Le marché est dans les dernières étapes d’une tendance haussière long terme et n’importe quelle mauvaise nouvelle sera le catalyseur pour un marché baissier et dans des proportions massives.

Les problèmes liés aux subprimes

La bulle des marchés du crédit aux États-Unis a créé des dettes dans de nombreux secteurs qui ne seront jamais remboursées. Les prêts automobiles se développent ainsi que les prêts étudiants comme ce fût le cas à l’époque des sub-primes. Et les obligations pourries se sont effondrées d’un tiers au cours des 15 derniers mois. Une grande partie du problème est bien sûr le secteur du pétrole et du gaz, mais d’autres secteurs sont également sous pression.

La dette des entreprises a également augmenté. Depuis 2009, la dette nette des entreprises est passée de 1000 milliards de dollars à 2500 milliards de dollars. Cette tendance est particulièrement dangereuse puisque les profits sont en baisse alors que la dette est en augmentation. A long terme, cela ne fera aucune différence que la Fed décide ou non d’augmenter les taux d’intérêt lors de sa réunion en Décembre.

L’économie américaine et le dollar américain tomberont indépendamment de ce que la Fed fera parce qu’aucune économie ne peut jamais survivre à un tel fardeau de dette massive. Je doute qu’il y aura une augmentation des taux d’intérêt, mais la Fed a pris de nombreuses mauvaises décisions par le passé.

Donc, même si actuellement la décision n’est pas clair, en revanche, ce qui est absolument certain pour moi, c’est qu’au début de l’année 2016, le Fed va commencer sa prochaine phase de quantitative easing(planche à billets). Et ce programme éclipsera toutes les impressions monétaires que la Fed n’ait jamais entrepris. Lorsque la prochaine manne d’impression monétaire arrivera à son terme d’ici quelques années, la Fed aura peut-être déjà imprimé plus d’un million de milliards de dollars(1.000.000.000.000.000 = 10^15)

Mais il n’y a pas que l’Amérique qui a des problèmes. En Europe, 12 pays ont maintenant des taux d’intérêt négatifs. Les pays européens essaient d’obtenir de l’inflation par de vaines tentatives. Draghi vient d’annoncer: “La BCE fera ce qu’elle doit pour relancer l’inflation “aussi vite que possible”. Cela rend tout à fait clair que la BCE va augmenter son programme de quantitative easing(planche à billets)en Décembre.

Mais l’argent créé venant du monde entier du fait des différents programmes d’impressions monétaires n’aura aucun effet positif sur l’économie mondiale. Tout ce que cela fera, c’est créer une hyperinflation et l’effondrement des monnaies. 2016 sera l’annus horribilis pour le monde. Le nombre particulièrement réduit de gens qui détiennent de l’or physique et de l’argent seront ainsi protégés de la destruction totale de richesse.

Source: kingworldnews, traduction: Business Bourse

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s