bientôt notre tour: Désormais, les Grecs qui conservent de l’argent et des bijoux chez eux devront le déclarer

Les Grecs devront déclarer les économies en liquide d’une valeur de plus de €15.000 ainsi que les bijoux et autres objets de valeur (diamants et les pierres précieuses) valant plus de €30.000 et qu’ils détiennent chez eu au système électronique Taxisnet dès le 1er janvier 2016, rapporte le journal Enikonomia.

En plus des biens immobiliers et des voitures, ils devront indiquer les dépôts qu’ils détiennent, préciser s’ils possèdent un coffre à la banque et dans l’affirmative, donner le nom de la banque et de sa succursale, même si celle-ci est située à l’étranger. Cette nouvelle partie de la déclaration fiscale s’appelle « déclaration d’avoirs » et elle totalise 56 pages. Les montants s’appliqueront cumulativement par famille (père, mère et enfants mineurs).

Dans un premier temps, cette nouvelle déclaration sera appliquée en tant que test pour les législateurs, journalistes et fonctionnaires, afin de créer un registre électronique des propriétés et avoirs – qui sera ensuite étendu à tous les contribuables.

Le projet aurait été proposé avant que SYRIZA n’arrive au pouvoir.

Quelques questions pratiques se posent cependant: comment savoir la valeur d’un bijou de famille ou d’un bijou offert? Comment valoriser un objet acheté en 2005? et enfin: les inspecteurs vont-ils perquisitionner les maisons et les matelas pour trouver les bijoux non-déclarés? 

Cette mesure désespérée est révélatrice de l’impasse où se trouve le pays. 

Pour aggraver les choses, le Premier ministre Alexis Tsipras a dû au début de cette semaine accepter la démission de Panagiotis Danis, le chef de la brigade en charge de traquer les fraudeurs fiscaux (SDOE). Dans sa lettre de démission, Danis explique qu’il lui est impossible de mener à bien sa mission compte tenu du budget dont il dispose.

Sa démission est d’autant plus malvenue que l’Allemagne vient de remettre à la Grèce une liste comprenant 10.000 noms de Grecs détenteurs de comptes bancaires en Suisse, sur lesquels ils auraient déposé un total de 6 milliards d’euros. Ce n’est pas la premiuère fois que des tiers tentent d’aider l’administration grecque à trouver les fraudeurs. Ainsi, en 2010, l’actuelle directrice générale du FMI, Christine Lagarde, avait remis un CD contenant les noms de 1991 Grecs détenteurs d’un compte bancaire en Suisse à Evangelos Venizelos, l’ancien ministre grec des Finances. Mais il n’y a jamais été donné suite, et l’on peut donc penser que le « coup de main » des Allemands subira le même sort. 

Actuellement, environ 38.000 dossier de fraudeurs seraient en suspens.La raison? Les lois en la matière ont tendance à protéger les fraudeurs et elles sont très changeantes, notamment en raison des changements de gouvernement. En l’espace de 5 ans, ce service a connu 4 patrons. Ses milliers d’employés, corrompus pour certains, sont les mêmes depuis une vingtaine d’années, et un dirigeant ne peut exiger leur renouvellement… sans craindre de perdre les votes correspondants. « Certaines représentations diplomatiques basées en Grèce désespèrent sur les chances de voir un jour le pays sortir vainqueur de cette bataille contre la fraude fiscale », écrit le Figaro.

Ce graphique montre que payer ses impôts n’a jamais été une priorité pour les Grecs. Alors que les recettes fiscales réelles en Allemagne, aux États-Unis et l’Espagne approchent les 100%, celles de la Grèce ne représentent que la moitié:

Source : http://www.express.be

alalumieredunouveaumonde@gmail.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s