La France n’a plus assez de bombes pour s’attaquer à Daech, les États-Unis non plus!

Hooooo quelle malchance, l’occident va devoir se reposer sur la Russie pour lutter contre Daech! Car la France n’a plus de bombes, les stocks sont vides, et du coup, Jean-Yves Le Drian a passé la commande aux Etats-Unis, sauf qu’il va y avoir de l’attente, non seulement les USA se sont engagés à livrer 8000 bombes à l’Arabie Saoudite, mais en plus, l’Oncle Sam lui-même est à court de bombes.

L’accélération des frappes contre Daech n’était pas prévue. Avec 680 bombes larguées depuis le début de l’opération «Chammal»en 2014, la France se retrouve à court, selon Le Monde ce vendredi.

 Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian aurait ainsi commandé des munitions aux entreprises américaines en urgence.
Plusieurs centaines de bombes guidées GBU seraient demandées par l’exécutif français. La commande était prévue, mais pas avant fin 2016. L’intensification des frappes contre le groupe Etat islamique a accéléré le calendrier.

Article en intégralité sur Le Parisien

Les saoudiens ont besoin de bombes pour continuer leur guerre au Yémen, et il faut également entrainer les troupes au sol, ce qui est maintenant possible avec l’argent de nos impôts et le parti socialiste:

daech

La nouvelle date du 25 novembre et elle est passée jusque-là tristement inaperçue. Le Parti socialiste a fait voter le 2 octobre 2015, dans la région Lorraine, le versement d’une subvention de 600 000 euros à une entreprise qui va former au maniement d’armes des militaires saoudiens.

La vidéo ci-dessous permet de se rendre compte de l’opposition à ce projet des groupes Europe-Ecologie Les Verts et Front national. Les groupes UMP, communiste, et Je Suis Lorrain, eux, se sont abstenus. Seul le groupe socialiste a voté pour, et comme ses élus sont les plus nombreux, la subvention a été accordée. Les Lorrains paieront donc pour former à la guerre des militaires saoudiens.

 

Les 600 000 euros iront dans la poche d’une entreprise installée à Commercy, dans la Meuse, dont l’ambition est de compenser la perte d’emplois militaires dans un département durement touché par le chômage. Le groupe Cockerill Maintenance Ingénierie (CMI) a décidé d’installer son campus de formation dans le Quartier Oudinot de Commercy, abandonné par les soldats du 8ème Régiment d’Artillerie en juin 2013. Le projet devrait créer plus d’une centaine d’emplois.

Article en intégralité sur Business Bourse

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s