JACQUELINE SAUVAGE DOIT ÊTRE ACQUITTÉE.  ON NE DOIT PAS CONDAMNER UNE VICTIME.

 

Grâce partielle de Jacqueline Sauvage: François Hollande a opté pour un compromis.

C’est une honte. Cette femme doit-être libérée immédiatement, elle a déjà fait 47 ans de prison.

—————————-
Leur fils Pascal s’était suicidé la veille. 

Jacqueline réussit à toucher tant de personnes qui se réunissent autour d’elle. Belle récompense pour tant de souffrance. 

Vous connaissez le pouvoir de l’intention. Alors prions tous pour son acquittement, mais prions aussi pour ceux qui l’on condamnée et pour Hollande qui a le toupet de s’offrir un droit à la réflexion. Hollande  qui est responsable de la mort de tant de personnes par les guerres qu’il a soutenues !

Alexandra Lange, acquittée pour le meurtre de son mari, soutient Jacqueline Sauvage

Alexandra Lange, victime de violences conjugales, a été acquittée en 2012 du meurtre de son mari. La justice avait retenu pour elle la légitime défense. Elle estime que François Hollande doit gracier Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent.

Alexandra Lange se sent très proche de Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Cette jeune femme originaire de Douai, battue elle aussi, a tué son mari mais elle a été acquittée par la cours d’assises du Nord en 2012.

Alexandra Lange l’a dit lors de son procès «c’était lui ou moi». Après 12 ans de calvaire terminé par le meurtre de son mari, puis par un acquittement, la jeune femme est devenue un symbole, elle a écrit un livre, son histoire fait l’objet d’un film. Alors aujourd’hui, quand on lui demande si le président de la République doit gracier Jacqueline Sauvage.

Elle n’a fait que riposter

« Bien sûr que oui. Même un Oui avec une majuscule », déclare Alexandra Lange sur France Bleu Nord. « Ils n’ont pas reconnu Jacqueline comme étant une victime. Ils la considèrent comme une criminelle. Elle n’a fait que riposter à toutes ces attaques pendant 47 ans. Ils auraient préféré quoi ? Qu’elle fasse partie des femmes qui meurent chaque année sous les coups des maris violents ».

Alexandra Lange demande à François Hollande de gracier Jacqueline Sauvage

Pour Alexandra Lange, la légitime défense avait été retenue, mais pas pour Jacqueline Sauvage, car elle avait pris le temps de saisir une arme, de se diriger vers son mari et de lui tirer dans le dos.

Permis de vivre

Une différence de traitement qui choque Nathalise Tomasini, avocate des deux femmes. : « Elles étaient en danger de mort. Le danger de mort est permanent. Donc la légitime défense est permanente. Alors je dis que c’est un permis de vivre mais pas un permis de tuer », explique-t-elle.

L’avocate demande donc une évolution de la loi, pour que la femme victime de violences conjugales soit considérée d’emblée en état de légitime défense si elle doit répondre de tels actes devant la justice, comme c’est déjà le cas au Canada.

En 2014, 134 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint

Et combien vivent une torture chaque jour ? Combien de filles violées par leur père ou un proche sans que personne ne s’émeuve. Si vous dénoncez ces actes, on vous répond que vous n’êtes pas parente et que vous n’avez aucun droit de vous mêler de la vie des gens ! Les personnes sont piégées dans leur drame et si quelqu’un de leur entourage n’intervient pas, elles sont condamner à continuer à subir. Vous seriez surpris du nombre de femmes violées en rance, pays dit civilisé.

Âpres 47 ans de calvaire conjugal, Jacqueline Sauvage a tué son bourreau.

Jacqueline Sauvage a vécu quarante sept ans d’enfer conjugal : violences, abus sexuels sur elle même et sur ses quatre enfants. En 2012, c’est la violence de trop : elle tire sur son mari et tue son bourreau. Fin du calvaire, début de la bataille judiciaire.

Le verdict en appel est tombé le 4 décembre et la légitime défense n’a pas été retenue, au prétexte que son acte n’était pas proportionné à la menace immédiate.

Parce qu’elle était en danger de mort, et que c’est aussi un dysfonctionnement social qui a permis que son enfer dure si longtemps qu’une pétition a été lancée par Change.org pour demander la grâce présidentielle. A ce jour, 400.000 personnes l’ont signée.

10 septembre 2012 : trois coups de fusil dans le dos

Jacqueline Sauvage vit à La Selle-sur-le-Bied, une commune d’environ un millier d’âmes, dans le Loiret. Ce jour-là, elle tue son mari Norbert Marot en lui tirant dans le dos trois coups de fusil. Leur fils Pascal s’est suicidé la veille. Lui et les trois filles de la famille ont été abusés sexuellement par leur père, qui les battait aussi ainsi que sa femme depuis 47 ans selon Jacqueline Sauvage.

Un comité de soutien à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari violent, s’est constitué et réunit notamment la maire PS de Paris Anne Hidalgo, l’ex-eurodéputé et leader écologiste Daniel Cohn-Bendit et le dirigeant du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, a-t-on appris lundi auprès d’une des signataires.

 

https://www.youtube.com/watch?v=bXVRbTAFfDE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s