LA MAISON BLANCHE ET L’OTAN PRÉPARENT LE SABOTAGE DU BREXIT. 

aaaaaaaaaa16

Ils n’y arriveront pas !

Plus bas, Vidéo de la Super intervention de  Charlotte Kude, jeune porte-parole du mouvement « Vote Leave » au Royaume-Uni.

Selon un diplomate européen, le Royaume-Uni pourrait ne «jamais» déclencher sa sortie de l’Union européenne malgré la victoire du Brexit. «Mon sentiment personnel, c’est qu’ils ne notifieront jamais» à l’UE leur intention de quitter l’Union, a déclaré un diplomate sous le couvert de l’anonymat. En tout cas, tout le monde (ou presque) semble vouloir la peau du Brexit,  l’OTAN, les Etats-Unis, «et même le mafieux psychopathe Peter Sutherland, ancien Commissaire européen à la concurrence, ancien directeur général de l’OMC, actuel président de l’European Policy Center et actuel président de Goldman Sachs International, qui a déclaré qu’il va falloir annuler le Brexit « d’une façon ou d’une autre»

«En sortant de l’Union européenne, le Royaume-Uni met fin à sa «relation spéciale» avec les États-Unis. Or Londres est également membre de l’accord des «Cinq yeux» issu de la Charte de l’Atlantique et co-fondateur de l’Otan (les Britanniques partagent toutes les informations du réseau Stay behind). Laisser partir le Royaume-Uni signifie donc assister à l’écroulement de l’ensemble du système de domination anglo-saxonne sur le monde.

Le Conseil de sécurité nationale des États-Unis a mis au point un plan visant à arrimer le Royaume-Uni aux structures atlantiques. Il a été décidé de tout faire pour empêcher la nomination du leader conservateur du Brexit, Boris Johnson, à Downing Street et de favoriser une personnalité de «consensus» apte à «réconcilier» les Britanniques. Cette personnalité négocierait les modalités de la sortie de l’Union européenne. De son côté, l’Union proposerait de substituer aux accords actuels des dispositions presque identiques. À l’issue de ce processus, le Royaume-Uni aurait perdu son siège au Conseil européen, mais resterait de facto dans le Marché commun.

Le gouvernement US a désigné la chancelière allemande Angela Merkel pour mener les opérations au sein de l’UE et George Osborne, actuel numéro 2 du gouvernement, pour organiser le «consensus» au Royaume-Uni. D’ores et déjà, le Premier ministre David Cameron a refusé de démissionner avant l’élection présidentielle états-unienne, tandis que le gouvernement régional écossais et la presse européenne mettent en avant le risque de sécession pour justifier l’appel à une «personnalité de consensus».

Un conseil européen a été convoqué par le président de l’Union, Donald Tusk, le 29 juin, en présence du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg».
L’UE DEVRA PUNIR LE ROYAUME-UNI

POUR EN FAIRE UN EXEMPLE (CNN).

Peter Sutherland

Les dirigeants européens essaieront d’empêcher les autres Etats membres de suivre l’exemple des Britanniques.

Le président de Goldman Sachs annonce qu’il va falloir annuler le Brexit « d’une façon ou d’une autre »

Peter Sutherland, l’ancien Commissaire européen à la concurrence, ancien directeur général de l’OMC, actuel président de l’European Policy Center et actuel président de Goldman Sachs International a diffusé le tweet suivant suite à la victoire du Brexit au référendum britannique :

« La jeune génération au Royaume-Uni a été sacrifiée, tout ça à cause d’une déformation des faits et des conséquences. D’une façon ou d’une autre, ce résultat doit être annulé. »

* Peter Sutherland, né le 25 avril 1946 à Foxrock dans le comté de Dun Laoghaire-Rathdown, est une personnalité des affaires et un homme politique irlandais.

  • Il est président de l’European Policy Centre, de Goldman Sachs International (depuis 1995),
  • de BP (British Petroleum) (1997-2009),
  • et aussi de la section Europe de la Commission Trilatérale (2001-2010).
  • Il est aussi directeur non exécutif de la Royal Bank of Scotland.
  • De 1985 à 1989, il a été en poste à Bruxelles en tant que commissaire responsable de la politique de concurrence.
  • Entre 1989 et 1993, Peter Sutherland a été président de Allied Irish Banks.
  • Il fut directeur général du GATT et de l’OMC de 1993 à 1995.
  • Peter Sutherland est aussi le représentant honoraire pour l’Union européenne du Transatlantic Policy Network.

Dans sa fonction comme envoyé spécial des Nations Unies Peter Sutherland a proposé aux États de l’Union européenne de « miner » ou « affaiblir leur homogénéité nationale ».

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/06/2906-la-maison-blanche-lotan-preparent.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s