Archange Raphaël – « Les Ponts de Dieu » – 25.09.2013 (Français)

Gabriel: Mes chéris, cette musique que je vous passe  a été suggérée par mon cher Raphaël; écoutez-la pendant que vous lisez le message qui suit. Que Dieu vous bénisse.

———————————————————————————-

Nous voilà, anges nobles et bénis, à cette étape du voyage tant attendue par beaucoup d’entre vous depuis si longtemps: le point de retour. Ce voyage vous a permis de connaître tous les événements des dimensions les plus basses. Ce n’est que par votre propre expérience que vous avez pu saisir ce qui se passait au sujet de beaucoup d’âmes qui, une fois arrivées là-bas, y séjournaient pour longtemps, avant de remonter.
Mais oui, mes anges, vous vous êtes montrés courageux du fait que vous avez voulu y descendre pour connaître et expérimenter tout ce que les royaumes inférieurs peuvent offrir comme apprentissage.  Vous y êtes allés et vous avez réussi! Vous constituez un magnifique exemple. Désormais, il n’y a rien de plus que vous ne  puissez  faire, il n’y a rien que vous ne puissiez  manifester au moment où vous serez dans un état d’amour  profond, comme vous l’êtes à cet instant. Je sais que vous êtes surpris de la grandeur de l’amour que vous découvrez dans vous-mêmes, ou mieux, que vous redécouvrez, parce que c’est là qu’il a toujours été dans l’attente de se manifester dans la totalité qu’il est.

Vous avez mûri, mes chéris, et dans quelle mesure! En voulez-vous une preuve ? Jour après jour, vous voyez des gens qui se plaignent de leurs souffrances et de leurs difficultés. Jour après jour vous les voyez tristes et sans espoir et, en ce moment, que faites-vous… ?  Vous les réconfortez, bien sûr, vous leur faites voir ce qu’ils ont de mieux, vous leur montrez que ce n’est pas la fin du monde. Vous, en tant qu’exemples vivants de survie, ici, vous êtes pour eux un  miroir  qui les fait comprendre que vous avez réussi. Et pourquoi donc ne réussiraient-ils pas ?

Il y a un grand nombre de questions à votre sujet, mes chéris, un grand nombre… « Pourquoi est-il/elle si fort(e), pourquoi ne se laisse-t-il/elle jamais troubler, pourquoi est-il/elle si confiant(e) ? Pourquoi a-t-il/elle toujours quelque chose de bien à dire, quelque chose d’encourageant … pourquoi ?

Comprenez-vous, mes bien-aimés, que vous êtes en train d’éveiller chez ces êtres l’envie de s’élever, l’envie de devenir ce qu’ils ont toujours été :MAITRES DE LEURS VIES ?

Ames nobles, anges bénis, prenez donc soin du miroir que vous êtes, jour après jour. Nettoyez-le quotidiennement  à l’aide de bons exemples et montrez-vous toujours patients envers tous ceux qui vous entourent.

Vous êtes, mes tendres anges,  ces ponts que Dieu – sachant qu’il ne s’agissait pas d’une affaire facile– a placés là où vous vous trouvez, faisant ce que vous faites. Etre un pont, chéris, implique faire face aux orages, aux vents forts,  aux meurtrissures, aux poids excessifs, à l’ingratitude… Mais vous serez toujours là, vous serez toujours le pont, un joli pont,  fidèles à ce que vous êtes  et à ce que vous êtes venus faire : UNIR.

Dans les situations où les mots n’auront plus d’effet, restez en silence et répandez votre amour: je vous garantis qu’elle est puissante cette intention : « Mon frère, sois heureux, je veux  que tu sois heureux ; abandonne cet état d’infériorité et de malheur, abandonne cette idée selon laquelle le monde a tort et tu as raison. Tu es aimé de Dieu qui te veut du bien parce que tu as le pouvoir de tout transformer”.

Cette intention, envoyée comme un flot d’amour, suffit, à elle seule.

Je prie Gabriel de vous passer cette musique que je suis en train de lui montrer en ce moment…

Et, pendant que vous laisserez ce son pénétrer dans vos âmes, je vous embrasserai tendrement, vous tous, et je répandrai sur vous des flots d’amour…

Mes enfants, mes frères bien-aimés, je vous bénis; je vous crois tous, je connais les difficultés inhérentes à une vie dans les basses dimensions, de la même façon que je connais votre potentiel.

Courage, mes jeunes anges, courage! Un peu plus de temps et votre long voyage s’achèvera. Le retour à la maison est imminent ; faites-vous confiance et croyez en  tout ce que l’amour de Dieu vous accordera. Il connaît vos douleurs, Il sait que vous pouvez les aimer assez pour qu’elles retournent simplement à des vibrations plus élevées. Car…mais  oui, mes anges, car  vos douleurs sont des consciences en manque d’amour auxquelles vous seuls pourrez apporter l’amour. Personne d’autre que vous. Faites-le et donnez-leur la permission de rentrer aussi à la maison.

Je vous aime inconditionnellement, au-delà de toute idée d’amour que vous puissiez avoir en ce moment ; je vous aime par dessus tout cela.

Je suis votre frère, je suis Raphaël.

Gabriel: Merci mon  tendre frère… (Larmes)

Traduction: Maria Tereza Santos

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s