LES TECHNOLOGIES DE CONTRÔLE  DES MASSES ET DES INDIVIDUS SONT DÉJÀ AU POINT DEPUIS 1950.

 

 

Dans ce qui suit, nous allons parler de quelques brevets pour des armes dites «non létale», destinées à modifier le comportement humain. Cela fait plus de 50 ans que différentes armées travaillent à des armes utilisant des ondes magnétiques pour influer sur le comportement d’une foule, d’une ville, voir d’un Etat entier.

Les technologies de contrôle des masses et des individus sont déjà au point depuis des dizaines d’années, depuis l’époque de Nicola Tesla, déjà.

Ces armes ont déjà été utilisées à de nombreuses reprises, dans le cadre de guerres ou de conflits internes.

Il faut aussi savoir qu’on a cartographié les réactions du cerveau en fonction des fréquences des différentes émotions, pensées, comportements. On sait ainsi quelles ondes il faut envoyer, à quelle fréquence et quelle amplitude, pour obtenir une réaction précise chez une personne cible ou chez un groupe d’individus. En 1961, on savait déjà, par exemple, qu’il était possible de provoquer de la tachycardie en envoyant des micro ondes à un sujet. Depuis, les armes à énergie dirigée sont nec plus ultra du contrôle mental.

Procédé et dispositif associées à la détermination à distance des informations quant à l’état émotionnel de la personne, en faisant une comparaison des émissions d’ondes électromagnétiques de cette personne.

Il s’agit de détecter à distance les états émotionnels d’une personne en détectant les ondes électromagnétiques émises par cette personne. On peut aussi surveiller la position d’une personne, transmettre des ondes électromagnétiques (et donc des comportements précis) à cette personne. On peut aussi agir sur le métabolisme de la cible, ou savoir si la personne va faire une attaque cardiaque.

On notera que ce système n’est toujours pas utilisé dans nos hôpitaux, mais que les brevets sont bien déclarés.

Ce système permet aussi de tester l’état d’une personne qui entre dans une certaine zone : par exemple on verra si la personne a des intentions criminelles (car la plupart du temps, ces personnes ont un pouls qui bat plus vite, davantage de transpiration et une pression artérielle plus importante).:

Procédé et méthode pour déterminer à distance l’état émotionnel d’une personne.

Après avoir déterminé les fréquences des différentes émotions du sujet, un détecteur capte les changements de fréquence émises par le sujet et traduit ces informations pour décrire quel est l’état émotionnel de la personne visée. Ce système peut être très efficace dans le cadre d’un interrogatoire, d’autant que le système prend aussi en compte la pulsation du cœur, le débit sanguin, la dimension des pupilles, la respiration etc.

Manipulation par des champs éléctromagnétiques émis par des moniteurs.

« Des effets physiologiquesont été observés chez un sujet humain en réponse à la stimulation de la peau avec de faibles champs électromagnétiques qui sont pulsés à des fréquences proches de 1/2 Hz ou 2,4 Hz, comme pour exciter une résonance sensorielle. De nombreux moniteurs d’ordinateur et les tubes de télévision, lors de l’affichage des images pulsées, émettent des champs électromagnétiques pulsés des amplitudes suffisantes pour provoquer une telle excitation. Il est donc possible de manipuler le système nerveux d’un sujet en pulsant images affichées sur un écran d’ordinateur ou à proximité du téléviseur », explique la fiche de ce brevet.

On utilise donc des écrans d’ordinateur ou de TV pour émettre des très basses fréquences électromagnétiques en modifiant l’intensité des images.

« Pour un écran d’ordinateur, les impulsions de l’image peuvent être produites par un programme informatique adapté. La fréquence des impulsions peut être commandée par l’entrée de clavier, de sorte que le sujet peut accorder à une fréquence individuelle de résonance sensorielle. L’amplitude des impulsions peut aussi être commandée de cette manière. Un programme écrit en Visual Basic (R) est particulièrement adapté pour une utilisation sur les ordinateurs équipés de Windows 95 (R) ou Windows 98 (R). La structure d’un tel programme est décrit. La production d’impulsions périodiques nécessite une procédure de synchronisation précise. Une telle procédure est élaborée à partir de la fonction GetTimeCount disponible dans l’interface de programmation d’application (API) du système d’exploitation Windows, avec une procédure d’extrapolation qui améliore la précision de la synchronisation ». Cela peut aussi se faire à distance, bien sûr.

Brevet de décembre 2002

Une méthode et un dispositif pour produire l’état désiré sur le cerveau.

Ce système permet d’agir sur le cerveau d’une personne, après avoir identifié les différents états cérébraux de la cible, en déterminant la différence entre l’état du cerveau de la personne, et l’état désiré.

On applique un champ magnétique précis au cerveau de la cible, via des aimants puissants, jusqu’à ce que le cerveau fonctionne comme voulu.

Brevet de juillet 2000

Manipulation du système nerveux par pulsations.

La suite sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/07/0207-les-technologies-de-controle-des.html

Publicités

Une réflexion au sujet de « LES TECHNOLOGIES DE CONTRÔLE  DES MASSES ET DES INDIVIDUS SONT DÉJÀ AU POINT DEPUIS 1950. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s