« Fessée interdite pour les gens mais violences sexuelles tolérées pour les députés !! La liberté des quéquettes » L’édito de Charles SANNAT

fessée
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Haaa, que j’aime la malhonnêteté profonde de notre crasse politique qui applique à merveille le principe « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais »… Vive le droit de cuissage môôôderne !! Tout de même, de simples histoires de « troussage » de collaboratrices…

 

Alors pour vous, pour moi, pour le quidam, mettre une fessée à son gosse est désormais interdit, nos gentils zélus zélés vont donc nous éduquer, de force s’il le faut.

« La nouvelle règle énonce un principe clair, qui a vocation à être répété aux pères et mères, et à imprégner leur comportement futur »…

Frapper votre gosse ce n’est pas bien… c’est sûr, c’est pô bien, répétez avec moi, frapper son gosse ce n »est pô bien. Violer une femme quand on est député c’est bien… Oups, j’ai ripé, que dis-je « j’ai dérapé », c’est comme ça qu’on dit en novlangue. Haaaaa, le dérapage des heures les plus sombres de notre Histoire, totalement nauséabond… Ouh lalalalala c’est terrible. Mais j’ai des preuves… sur un site hyper complotiste, un site que dis-je totalement populiste, relayant des textes putrides d’un autre temps beurk… mon dieu, quelle horreur, quel manque de « progressime » sur ce site…. Haaa, attendez, ma femme me dit dans l’oreillette que je parle du site de l’Assemblée nationale dont la majorité serait de gôôôche…. Vous remarquerez le conditionnel tant la gôôôchitude de l’Assemblée ne semble pas si évidente que ça au premier abord.

Bref, revenons-en à la fessée interdite (sur vos gosses) avant de parler de celles autorisées sur les fesses croisées par nos députés, qu’elles soient ou pas d’accord…. ce qui est dépitant !

Donc la fessée c’est mal. Je vous passe les raccourcis intellectuels et l’absence totale de débat sur ce sujet, qui aurait tout de même mérité un poil de réflexion.

Par exemple, faut-il différencier la fessée punition d’un enfant battu… Non, parce que sinon, il n’y a que des enfants battus dans le pays, et ce n’est quand même pas tout à fait pareil. Accessoirement, tout ne se vaut pas, quoi que l’on en pense aujourd’hui. C’est d’ailleurs ce principe du « tout ne se vaut pas » qui nous vaut justement des peines pénales ou judiciaires différenciées !!

C’est vrai que certains grands psy ont toujours dit que la fessée c’est mal… pas forcément utile… sauf par exemple quand l’enfant fait quelque chose de dangereux… du genre je traverse la route quand il y a des voitures qui roulent… Et il faut que l’enfant sache que s’il refait ça, les conséquences (la fessée) seront désagréables jusqu’à ce qu’il soit en âge de concevoir et conceptualiser le danger de le faire… Je vous assure ce raisonnement n’est pas de moi mais de grands « professionnels » de l’enfance. Je ne sais pas si c’est vrai ou pas, mais cela aurait mérité un débat, pas des postures stupides. Encore une fois, il faut penser les choses.

L’éducation non-violente je suis pour, à 100 %… C’est génial, tout le monde s’aime, on se fait des bisous, les parents sont toujours détendus, calmes et sereins, ils sont tous brillants et intelligents, ne regardent jamais le foot et ne boivent jamais trop de bière… Tout ça c’est donc un tissu de conneries fantasmé dans quelques salons en ville mais applicable uniquement dans un pays qu’on appelle la « théorie », parce qu’en vrai… les choses sont un peu différentes.

Dans la vraie vie, les enfants sont pénibles, irritants ; dans la vraie vie on vous explique doctement ce que vous ne devez pas faire, mais il n’y a personne pour vous dire comment faire ; dans la vraie vie, des papas sont alcoolos, des mamans pas sympas, des adultes complètement abrutis, bref… il faut aussi faire avec la réalité.

Vous me direz « oui, mais l’éducation non-violente c’est vachement bien quand même ». Je vous dirai oui… bien évidemment. Mais je vous dirai aussi que la société EST violente.

D’ailleurs, les armes non plus ce n’est pas bien et au Bataclan, notre sinistre de l’Intérieur aurait pu proclamer (vous noterez aussi le conditionnel parce que c’est du second degré, Cazeneuve n’ayant évidemment jamais dit cela) : « Le contrôle des armes a prouvé sa parfaite efficacité puisque seules 3 personnes sur 1 500 étant armées, cela démontre un taux d’efficacité de 99,8 %. » Suivant cette logique, on peut donc affirmer, plus de 200 morts plus tard dans notre pays, que la « société est non-violente » hahahahaha… houhouhouhuohouh… hihihihihih !! (ce n’est pas drôle évidement, c’est de l’ironie grinçante en mémoire de nos victimes).

Alors, je pose une question… L’idée même d’éducation non-violente est-elle une bonne idée permettant « d’armer » (pour les tarés du politiquement correct je précise que je parle d’armer nos enfants « psychologiquement », pas de Kalach, bien qu’il semble que ce soit à la mode chez certains jeunes abrutis ayant loupé quelques cours maternant sur l’éducation non-violente) les enfants à affronter une société par elle-même ultraviolente ?

D’ailleurs, à propos de société super sympa et super gentille, il n’y a jamais eu autant de séries télé à vomir avec dissection des cadavres en gros plan dès 20h30, mais on vous explique que si la télé n’est pas traumatisante avec ses macchabée, une fessée, attention, hein, hahahahahahahahahahahahahaha… Les gens ne se rendent même plus compte des paradoxes et des contradictions terribles que la société elle-même véhicule de manière hallucinante. Abrutir ses gosses de télé, c’est super bien et d’ailleurs cela les rend tellement silencieux que c’est sûr, lobotomisés comme ils sont, plus besoin de leur mettre une fessée….

Mon traitement pour éviter de vous énerver ? Simple. Au lever, télé immédiatement. Puis sur le chemin de l’école, iPad… Puis dès le retour télé, puis console avec un jeu super violent de préférence (ils vont pas jouer à la poupée non plus hein) et enfin re-télé. Après vous les mettez au lit mais avec une tablette pour s’endormir avec le casque sur les oreilles. Vous aurez des gosses abrutis, neuneu, pas terminés, sans éducation, incapables de réflexion et de concentration, mais il n’y aura jamais eu une fessée… hahahahahahahahaha. Belle réussite!

Tout ça, encore une fois, pour dire qu’il est impératif de sortir des postures et de l’idéologie où c’est le postulat qui fait le résultat et non le raisonnement et la réflexion, ce qui intellectuellement me gêne beaucoup.

Mais là où je suis encore plus gêné, c’est quand dans une même loi, les députés – fiers d’eux et il faut voir les « tweets » tous plus crétins les uns que les autres sur leur « fierté » de s’occuper de la fessée – refusent de rendre inéligibles les députés coupables de violences sexuelles dans le cadre de la même loi « égalité et citoyenneté » !! Et c’est évidemment ce dernier point qui déclenche mon courroux le plus courroucé !!

Rejet de l’amendement n°831

« Il est urgent de visibiliser et donc de lutter contre les violences faites aux femmes, à tous les niveaux de la société, et pour ce faire de vérifier que les peines d’inéligibilité prononcées soient accompagnées du caractère sexiste des faits, lorsque des élus sont reconnus coupables d’agressions et/ou d’harcèlement sexuel.le.s.

Le devoir d’exemplarité est intrinsèque à la représentativité, et cet amendement appelle à s’assurer que cette mission inhérente à la qualité d’élu est suivie d’effets. »

Proposition rejetée !! Hahahahaha… houhouhouhouh… 9 députés de göôôche sur 298 ont voté cette proposition. Bravo à eux, honte aux autres. (Je balance les noms un peu plus bas.) Je ne parle même pas des autres partis… Chez les républicains, ils sont 3 à avoir voté ce texte. Bravo à eux. Honte aux autres.

Il y a des fessées qui se perdent !!

Alors cela m’inspire tout de même une réflexion d’une grande profondeur philosophique. Il y a des fessées qui se perdent ! Et quelques centaines de députés qui mériteraient de se faire raffermir un peu le croupion (pacifiquement évidemment) parce qu’oser nous faire la leçon sur la fessée, et rejeter un amendement visant à rendre inéligible un politicard incapable de tenir son zizi dans son pantalon, je vous assure, ça mérite des coups de pied au cul. Mais vous savez quoi ? Vous n’avez plus le droit de le faire, nos désopilants députés parfaitement dépitant viennent de l’interdire.

Eux pourront violer et siéger. Elle est pas belle la « démocrachie » française ?

Vivement les vacances, je commence à devenir vulgaire et populiste.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s