LE GÉNOCIDE DES AMÉRINDIENS  AU CANADA PAR KEVIN ANNET. 

 

Vu que nous allons enfin arrêter les Khazars, ce pasteur de Vancouver va voir se concrétiser son rêve de voir enfin la vérité reconnue au sujet du martyr de nombreux enfants et tout ce calvaire va enfin prendre fin.

Kevin Annett est ancien pasteur défroqué de Vancouver au Canada qui se bat depuis très longtemps pour faire connaître le génocide des enfants indiens du Canada et les atrocités qu’on leur a fait subir.

Il a fait condamner l’ancien pape qui a du démissionner.

Le film « Unrepentant » parle du le génocide des enfants des indiens natifs du Canada dans les pensionnats. Certain dans notre « élite » les utilisent pour des sacrifice humains.

Il a aussi travaillé à faire du canada un pays libre : le Kanata.

Ce film retrace le combat de Kevin Annett, un ancien pasteur qui, depuis 10 ans, tente de lever le voile sur les souffrances subies par les jeunes Indiens du Canada enrôlés de force dans les « écoles résidentielles ». Ouvertes de 1874 à 1996, ces institutions avaient pour but d’assimiler les Amérindiens à la société occidentale. Les conditions de vie y étaient si terribles que Kevin Annett n’hésite pas à parler de génocide.

Entre 1892 et 1969, les pensionnats indiens ont été gérés dans le cadre d’un partenariat entre le gouvernement du Canada et les Églises catholique, anglicane, l’Église Unie du Canada et l’Église presbytérienne. Plus de 130 écoles, écoles industrielles et pensionnats indiens ont été exploités ; 70% de ces établissements étaient gérés par l’Église catholique.

50 000 enfants fréquentant ces écoles sont décédés du fait des conditions de vie volontairement déplorables dans ces écoles et de la santé rendue précaire de ces enfants systématiquement maltraités.
Un rapport de la Commission du droit du Canada intitulé « La dignité retrouvée : la réparation des sévices infligés aux enfants dans des établissements canadiens » se penche tout particulièrement sur l’héritage des pensionnats autochtones, affirmant que ces « mauvais traitements passés » doivent être considérés comme une question d’actualité. En outre, l’héritage des sévices infligés aux enfants autochtones dans les pensionnats ne se limite pas qu’aux torts causés aux individus, mais a « influé sur la vie de plusieurs générations ».

En 2006, Kevin Annett produit le documentaire Unrepentant (Impénitent), réalisé par Louie Lawless. Ce film a été récompensé par le Best Director Award au New York International Independent Film & Video Festival l’année de sa sortie.

https://www.youtube.com/watch?v=NyPth0yM50s

—————

Qui se cache vraiment derrière le trafic d’enfants ? 

En suivant la piste de l’argent autour de la Planète

Un reportage exclusif de Kevin D. Annett d’origine irlandaise

«Les cartels se sont lancés dans le trafic d’êtres humains, emprisonnant des candidats à l’immigration pour exiger de grosses sommes d’argent liquide pour passer la frontière, ou bien obligeant des candidat(e)s à l’immigration à servir de mules pour transporter la drogue ou à se prostituer.  L’ancienne Banque Wachovia (maintenant Wells Fargo), la Bank of America, et la Western Union ont gagné ou continuent de gagner des millions avec l’argent de la drogue collecté aux Etats-Unis et renvoyé au Mexique pour être blanchi …  General Dynamics, Motorola et Raytheon font de juteuses affaires en participant au projet de sécurisation des frontières (lancé en réponse au trafic d’êtres humains).» – The Washington Spectator, du 1er juillet 2014

La suite sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/07/1707-le-genocide-des-amerindiens-au.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s