LES AUTOCHTONES DU QUÉBEC  RÉCLAMENT LEURS DROITS. 

 

 aaaaa43
Le jour arrive où ces natifs du Québec pourront vivre en harmonie
avec les descendants des européens libérés de la Cabale..

Allégations à Val-d’Or : des leaders autochtones réclament à nouveau une enquête provinciale

publié le lundi 21 novembre 2016

Malgré la fin de non-recevoir opposée par le gouvernement du Québec, des leaders autochtones réclament à nouveau une commission d’enquête publique provinciale sur les relations entre les forces policières et les autochtones.

Vidéo mise dans l’article consacré à un jeune Québecois qui a compris que les vraies connaissance utiles s’acquièrent bien plus sur le terrain que dans nos écoles prisons.

Brève histoire du colonialisme + l’importance des vraies réconciliations avec les premières nations

Une brève histoire du colonialisme au Québec + l’importance de faire de vraies réconciliations avec les premières nations + l’opportunité qui se présente à nous

L’arrivée des britannique signifie l’arrivée de la cabale au Canada.

https://www.youtube.com/watch?v=swiXK3uV7Ro

*  »Le peuple invisible »- le peuple algonquin, Amérindiens du Canada

https://www.youtube.com/watch?v=w867rrZ5Pd8

*Val d’or
https://fr.wikipedia.org/wiki/Val-d’Or

PREMIÈRES NATIONS.

un texte de Sophie-Hélène Lebeuf

Six d’entre eux, notamment de la région de Val-d’Or, sont revenus à la charge au cours d’une conférence de presse, lundi, dans la foulée de la décision du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) de ne pas déposer d’accusations pour la vaste majorité des dossiers relatifs à de présumés actes criminels qu’auraient commis des policiers de la Sûreté du Québec à l’encontre de femmes autochtones.

Tour à tour, ils ont accusé le gouvernement Couillard d’abdiquer ses responsabilités envers les Premières Nations et ont réclamé, « sans délai » une enquête provinciale, comme ils le font depuis décembre 2015.

Le DPCP a indiqué vendredi dernier que seuls deux cas sur les 37 que lui ont remis le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avaient mené au dépôt d’accusations. De façon plus spécifique, aucune accusation n’a été portée contre les six agents de Val-d’Or dont il était question dans un reportage de l’émission Enquête, en octobre 2015.

Une décision mal accueillie par les communautés autochtones, a fait valoir le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard. « La colère est encore palpable, même après quelques jours », a-t-il affirmé.

La suite à lire sur: http://canalisations-marie.blogspot.fr/2017/01/3001-les-autochtones-du-quebec.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s